Une place dans le top 6 en 2014/2015

Le 19/05/2014


La mini-déception d'être passé à côté des play-offs, dixit le président de l'Ujap Quimper, Dominique Le Borgne, n'a pas altéré la satisfaction dominante du directoire de l'Ujap Quimper avec un maintien (11ème) et un état d'esprit retrouvé. L'objectif sera rehaussé l'an prochain avec une 6ème place espéré, synonyme de play-offs, qui devra être cherché avec un budget similaire à cette année de 900.000 €.

Michel Quémard, Dominique Le Borgne et Florent Le May, membres du directoire de l'Ujap Quimper, ont affiché leur envie de développement et la feuille de route pour l'an prochain.

Le curseur avait été mis tout autant sur l'humain que sur le sportif, cette saison. Plus qu'un objectif, il était surtout dans une attitude globale à avoir pour les joueurs, renouant avec le passé glorieux de l'Ujap Quimper. Comme le confirme Michel Quémard, membre du directoire, il a été obtenu avec une appréciation de toutes les parts actives du club: spectateurs, bénévoles et partenaires. " Nous voulions retrouver une de nos forces, la construction d'un esprit sur la durée. Conserver une ossature de 6 à 7 joueurs sur plusieurs saisons a été une base identitaire de notre succès. Nous avons réussi dans ce sens, cette année".

A ses côtés, le président du directoire, Dominique Le Borgne affichait aussi un satisfecit avec un retour à des valeurs maisons. " Notre image a évolué. Nous sortons conforté par cette saison. Le public, qui nous a été fidèle (1200 à 1300 spectateurs de moyenne), de très bons retours de spectateurs et partenaires, et une dynamique de victoires à domicile. Nous voulions nous développer en terme de communication: 740 fans facebook, 260 followers sur twitter et 35.000 visiteurs sur Ujap TV. Nous étions en déficit, jusqu'à présent mais nous avons comblé un manque avec la présence à nos côtés de Quentin Hequet, Marc Le Ster ou Gaël Brault. Le budget est équilibré avec une recapitalisaton en fond propre".

Aymeric Collignon confirmé, Kali et Pearson sur le départ

Assainie sur le plan financier par rapport à l'édition déficitaire de 2012/2013, l'Ujap Quimper se prépare à rentrer dans les clous de la fédération française de basket, qui impose dans deux exercices, un fond de réserve de 10% du budget global. Autre nouveauté dans les règles fédérales, l'interdiction pour les clubs de N1M d'avoir plus de deux Américains par équipe.

Sur la saison prochaine, l'échiquier est déjà bien fourni avec la garantie de la reconduction du coach, Aymeric Collignon (dîplôme d'entraîneur validé ) pour un an assorti d'une saison optionnellle. Il n'aura pas d'adjoint attitré à ses côtés. Côté joueur, plus de certitude sur le profil recherché, un poste 5 fort.

Gary Staelens, Matthieu Tensorer, Fabien Herard (capitaine), Romain Grégoire, en contrat, seront toujours Ujapistes. La volonté du club est de conserver quelques autres Ujapistes, comme Adrien Thimon, Morgan Durand, Etienne Plateau et Tahirou Sani (" Nous ne sommes pas obtus à l'idée de signer d'autres contrats de deux ans" ). La seule certitude à ce jour, côté départ, est la non-reconduction de contrat de Noami Kali et de l'Américain, Tyray Pearson.

" Nous voulons conserver un socle de 6 à 7 joueurs. Nous n'envisageons que deux, trois ou quatre recrues maximum pour l'an prochain. La priorité ciblée est l'aspect défensif où nous avons connu des manques, cette saison. Et améliorer notre ratio de victoires à l'extérieur, qui a été trop faible", ajoute Michel Quémard.

" Une salle de 5000 places voulue"

Responsable de la communication, Florent Le May s'active pour trouver des fonds nécessaires privés pour la réalisation de la finalité de ce projet à plusieurs étages, à savoir retrouver la Pro B, à horizon 2017/2018. Actuellement, la part des partenaires privés représentent 310.000 €, soit un tiers du budget global. " Nous avons axé notre politique sur une communication renforcée, une proximité améliorée avec les supporters, 7 grandes animations à l'année, rassemblant 1200 jeunes, dont 500 à notre stand du printemps de Creach Gwen. Nous voulons améliorer la surface financière. Nous avons 115 partenaires fidèles, qui sont les garants de notre projet"

Sur la base d'un projet cohérent, la flamme d'une nouvelle salle, Arena 3500, confirmée dans les propos de Ludovic Jolivet, le maire de Quimper, au soir du match Quimper - Blois, est bien dans l'esprit des dirigeants. " Quimper et sa communauté méritent cette salle de sports et spectacle. La salle Michel Gloaguen date de 1958. Nous aimerions même qu'elle soit portée à 5.000 places", juge Dominique Le Borgne. Comme la valeur d'ajustement au haut niveau est souvent le budget global. " On avancera au rythme du budget", estime Michel Quemard. Le défi pour l'Ujap Quimper est de rester sur la continuité de ce projet sportif, en trouvant en coulisse les ressources financières pour passer ce fameux palier de la N1M.

Christophe Marchand