Le 09/10/2014

Ujap Quimper. L'union fait la force

La réforme du championnat U15 France avec un passage de 72 à 48 équipes engagées a contribué à une ouverture d'esprit des clubs de l'Ouest Breton pour toujours parfaire un apprentissage haut-niveau des jeunes les plus prometteurs. La concentration et mutualisation de moyens ont été un axe privilégié dans la réflexion de Matthieu Crenn, coach des U15 nations de l'Ujap Quimper. En accord avec le Brest Basket 29 et l'UCK Vannes, l'Ujap Quimper a engagé une équipe dans ce championnat avec l'ambition définie de faire partie des 24 meilleures équipes Françaises sur la deuxième phase de championnat. L'équipe est composée de cinq Quimpérois, trois Brestois et deux Vannetais. Trois d'entre eux sont à l'année au pôle espoir de Rennes. Une union qui fait la force sur ce début de saison.

Ce mercredi après-midi, les joueurs de l'Ujap Quimper et du Brest Basket 29 suivaient leur séance hebdomadaire en commun, à Michel Gloaguen. Sous la houlette du Brestois, Victor Le Lagadec et du Quimpérois, Thibaud Quémard, coordonné par Matthieu Crenn, ils s'investissent pour jouer en poule haute sur la seconde phase de championnat. Au prix d'un championnat à six équipes, ils doivent se classer parmi les trois premiers pour réaliser cet objectif. Et sur ce début de saison, la machine tourne à plein régime avec un écart final de 30 points à leur avantage sur les autres équipes, comme la dernière partie particulièrement aboutie face à Angers (91-49). " Les premiers résultats prouvent la capacité de ce groupe à bien faire. Nous en sommes à trois victoires. Il y'a une forme de reconnaissance à travers ce projet-là de la part des clubs et de la ligue de Bretagne sur le bien-fondé de notre regroupement. A plusieurs, nous sommes plus forts. Cette mutualisation des moyens entre clubs met le jeune au centre du projet", souligne Matthieu Crenn. 

Les principaux concernés, adversaire acharné autrefois sur le parquet, sont ravis de se retrouver dans ce projet collectif. " Tout le monde se connaissait. Nous avions joué ensemble en sélection du Finistère ou Bretagne. Nous progressons plus vite par cette formule. On forme un vrai groupe. Nous faisons un entraînement en commun et quatre autres par semaine dans notre club. Notre ambition est clairement d'être parmi les 24 meilleures équipes de France sur notre catégorie d'âge", relève Achille Guivarch, en collégial avec l'ensemble du groupe.

En regroupant avec l'accord des familles, socle du projet, les meilleurs potentiels en Finistère et Morbihan, cette équipe connaît un départ extrêmement prometteur, à confirmer dès dimanche, face au favori de la première poule régulière, Caen. " Nous descendons tous les mercredis en mini-bus à 4 ou 5. Ca demande beaucoup d'investissement personnel et collectif. On remercie les familles de permettre aux jeunes de progresser plus vite dans leur sport", explique Victor Le Lagadec, coach au Brest Basket 29. La saison est bel et bien lancée. Ce premier vrai projet collectif inter-clubs se met au profit du jeune. Avec en filigrane, le besoin constant de se confronter aux meilleurs pour poursuivre une courbe de progression continuelle et régulière dans le cursus de la formation.