Le 09/12/2017

Vraiment cruel pour l'Ujap Quimper

Retrouver un cycle victorieux, suite à une spirale négative de cinq défaites consécutives, devenait l'enjeu tenu de cette rencontre contre Rouen. La pression dans la totalité du match, Quimper se devait de retrouver cette forme de combat intense sur 40 minutes, valeur d'accès à la Pro B. Face à des Rouennais en milieu de classement avec trois victoires pour quatre défaites, les Cornouaillais pouvaient repartir avec une victoire fuyante à domicile, depuis le 14 octobre face au Havre (69-64). Tiens, un club de Seine-Maritime, comme un signe supplémentaire d'une opportunité. Sur le parquet, les Ujapistes ont réussi une partie pleine, assortie de deux trous d'air. Suffisant pour voir s'envoler leur ambition de victoire, sur la dernière possession de match tenu jusqu'au bout. La Pro B ne pardonne décidément pas! (87-90, 40').

Maxime Choplin a mené le jeu de son équipe

"Captain Tenso", toujours précieux dans le timing du jeu

L'éqipe de l'Ujap Quimper renoue avec la victoire en Pro B

Portée par une salle bien remplie, Quimper voulait allumer le feu, en référence à la chanson de Johnny Hallyday, en sa mémoire d'entrée de jeu. Un refrain ancré dans la tête pour démarrer avec l'envie nécessaire de se mettre à intensité sur 40 minutes. La défensive agressive, l'attaque en adresse, l'Ujap Quimper, avec ses artilleurs, Kévin Mondésir et Maxime Choplin imprimait le rythme (13-6, 5'). Alors que l'ensemble local avait pris la bonne mesure, la partition se déréglait inexplicablement. Rouen montait l'accord, se mettait en commun pour faire subir un lourd éclat à Quimper. Dans les premiers rôles de distribution, Desmond Williams et Obi Emegano, ramenaient les visiteurs, à hauteur, puis dépassaient les Quimpérois sur un 0-14 cinglant (13-20, 8'). Dans cette bourrasque, Kévin Mondésir se dressait pleine tempête, pour remettre les locaux, dans le tempo du match. L'ultime trois points sur le gong de Abou Diallo permettait de colmater le passage à vide (21-23, 10'). 

L'Ujap Quimper reprenait sa marche en avant. Ca partageait le ballon, ça prenait les rebonds nécessaires et couper les lignes de passes. En attaque, l'adresse était bonne. Paul-Loup Duwiquet replaçait l'Ujap dans le droit sens de la marche (32-26, 13'). Rouen dévissait à son tour. Son entraîneur, Alexandre Menard, ne trouvait pas la solution à la parade défensive de l'Ujap Quimper. Les Quimpérois bougeaient, coulissaient sur tous les fronts. Rouen ne rentrait plus un panier en cinq minutes. Quimper prit son envol avec un Kévin Mondésir en mode récital sur ses rebonds plein de hargne et son adresse à bonne mesure (42-30, 17'). Avec 13 points d'avance, à la pause, Quimper avait un bel avantage. A conforter et tenir en souvenir de la rencontre face à Denain (+ 17 à la 25', 79-80). 

Après la pause, Quimper devait tenir cet écart entre 10 et 15 points. En démarrant dans le même tempo, Quimper y parvenait sur la première partie du troisième acte (56-39, 25'). Le souvenir de Denain remontait dangereusement à la surface. A l'image de son premier avertissement du premier quart-temps, Rouen était capable d'une série. Au pire moment, Rouen assénait un 0-10 avec Emegano et son meneur Lituanien, Ovijidus Varanauskas (56-49, 28'). Le retour parquet de Kévin Mondésir et Maxime Choplin marquaient le retour des cinq piliers. Le rapproché était encore plus réel quand Emegano rentrait un nouveau panier extérieur (60-54, 29'). Heureusement Rouen faisait une faute bête à la dernière seconde pour donner quatre lancers-francs (1 faute technique), à Paul-Loup Duwiquet (65-56, 30').

Rouen fut forcément remonté par sa soudaine accélération. Boosté au point que Desmond Williams portait bien son prénom en mettant deux trois points d'entrée (67-62, 31'). La concentration des deux côtés était totale. Quimper s'arcqueboutait à son avantage tombé entre 5 et 10 points (71-64, 32'). Ca s'effritait de plus en plus (73-70, 35'). La salle devait jouer son rôle de sixième joueur. C'était maintenant pour la salle Michel Gloaguen! Rouen repassait devant pour la première fois depuis près de 30 minutes (73-75, 35'). Contesté par Maxime Choplin et James Ellisor (78-75, 34'). Rouen et Ujap Quimper serraient le jeu pour aller chercher la victoire. Rouen, à l'expérience, remettait un coup de booster par Williams. James Ellisor avait le lancer de l'égalisation à 6 secondes de la fin (86-87). Malheureusement pour Quimper, il fuyait le cercle pour se porter sur un rebond normand. Les visiteurs sautèrent sur l'aubaine pour placer leur quatrième victoire de la saison (87-90, 40').

Basket-Ball. 8ème journée de la Pro B
Ujap Quimper (16ème) - Rouen (11ème) 87-90
Salle Michel Gloaguen - 1712 spectateurs
Arbitres: MM. Peyridieu, Bourgeois et Ceccarelli
Score par quart-temps:
1er: 21-23, 2ème: 26-11, 3ème: 9-22, 4ème: 22-34
Ujap Quimper:
Demarco Cox (11), Maxime Choplin (12), Thomas Prost, Efe Uwadiae Odigie (7), Mathieu Tensorer (2), Paul-Lou Duwiquet (13), Abou Diallo (6), Kévin Mondésir (19), James Ellisor (9), Jeff Xavier (8). Coach: Laurent Foirest, coach-assistant: Sébastien Auffret. 27/59 aux tirs, 46%, 5/23 tirs à trois points, 22%, 22/36 tirs à deux points, 61%, 28/35 aux lancers-francs, 80%, 27 Rebonds, 16 passes décisives, 16 Ballons perdus, 20 fautes provoquées
Rouen:
Benoît Injai, Amin Stevens (13), Ovidijus Varanauskas (16), Emmanuel Monceau (1), Desmond Williams (25), Remi Dibo (9), Félix Michel (2), Earvine Bassoumba (4), Carl Ponsar (2), Obi Emegano (18). Coach: Alexandre Menard, coach-assistant: Matthieu Latard