Le 11/02/2018

Killer Kam ravage le Caen Basket Calvados

Auteur de 24 points à la mi-temps (48-52), soit la moitié des points de son équipe, le pivot américain de l'Ujap Quimper, Kammeon Holsley, a ravagé la raquette caennaise. Un peu moins actif en seconde période, il reste le joueur déterminant de ce match entre l'Ujap Quimper et Caen. Surnommé Killer Kam, à l'intérieur du groupe, le natif de l'état de Géorgie, a régalé par la dextérité de son jeu la salle Michel Gloaguen, quasiment à guichet fermé avec 1886 spectateurs, pour ce duel face aux Normands. Avec 33 points à son actif, Kammeon Holsley a appliqué une recette indigeste au collectif caennais, en glissant volontiers sur des zones en périphérie de la peinture, notamment sur ses deux paniers extérieurs.

Kammeon Holsley a été de tous les assauts face à la défense caennaise.

" Mon record de points était de 35 points au Liban. L'entraîneur, Laurent Foirest, me demande de marquer des points à l'intérieur mais surtout d'envoyer un message agressif sur le parquet. A la fin, nous étions fatigués. Depuis mon arrivée, en décembre, je trouve que l'équipe a gagné en collectif. Nous jouons mieux comme équipe. En France, comparé au Liban, le jeu est plus participatif et au partage de la balle", avoue Kammeon Holsley. En accomplissant un match plein, ce faux pivot, cet intérieur mobile et décrochant de la raquette, a été une arme fatale face aux Normands, qui ne sont pas parvenus à limiter sa zone d'expression (97-90).