Le 09/03/2018

Le sursaut de l'Ujap Quimper n'a pas suffi

La saison de l'Ujap Quimper ne verse décidément pas dans le bon sens. A chaque fois, un rien l'empêche de tourner. Rageant! Frustrant! Oui, forcément, encore ce vendredi soir, les Quimpérois ont entrevu une victoire inespérée dans le contexte de la première mi-temps. Revenue grâce à un troisième quart-temps de feu, l'Ujap Quimper est repassée devant pour une des seules fois de la partie à 10 secondes du terme de ce match (74-76) sur un tir extérieur du Nordiste, Paul-Loup Duwiquet. Le holp-up parfait qui rendait la pareille au tour joué par Denain, le 17 novembre, à la salle Michel Gloaguen (79-80). Sauf qu'encore une fois, comme Rouen (87-90) ou Fos/Mer (68-70), la victoire a fui les mains de l'Ujap sur les dernières secondes avec un lancer-franc de l'ailier Thomas Bropleh (77-76). Les regrets seront énormes sur cet avion à réaction visiteur. Denain était un adversaire prenable pour les Quimpérois. A deux reprises, l'Ujap Quimper aura montré des vertus au moins équivalentes, voir supérieures à cette écurie nordiste. Pour 2 points de différence à l'arrivée, ceux de la défaite à ce point près à l'aller ou au retour.

Mathieu Tensorer et les Quimpérois repartiront frustrés et déçus de leur défaite à Denain.

A 13 matchs de la fin, l'opportunité d'aller cueillir une victoire a été présente dans le Nord de la France à Denain. Premier club d'un des plus grands joueurs du basket tricolore, Hervé Dubuisson, Denain a pris le meilleur de suite au score. Menant 12-4 au bout de trois minutes, les locaux ont fait la différence sur cette première mi-temps. A l'arrivée, Quimper était paré pour une sérieuse remise en question (50-32, 20'). Sans défense, avec des largesses dans les zones d"intervention, les visiteurs se révoltaient en seconde période. Comme un signe du virage attendu, comme une piqûre de rappel à la remontée infernale des Nordistes à Quimper, alors que les locaux avaient jusqu'à 20 points d'avance au 3ème quart-temps. Quimper mordait dans cette reprise. Les Ujapistes refaisaient complètement leur retard même avec un cinglant 13-30 assené. Soit en 10 minutes, l'ensemble des points accumulés de la premioère période. 

Les Quimpérois jouaient maintenant d'égal à égal la victoire sur le dernier acte. Se rendant coup pour coup, la victoire se dessinait dans le money-time. Suite à un trois points de Bernard King, l'Ujap Quimper possédait 4 points d'avance, soit deux possessions au moins (68-72, 34'). Les locaux serraient le jeu pour revenir à hauteur. A dix secondes du terme, Paul-Loup Duwiquet semblait donner le panier de la gagne aux Quimpérois (74-76). Mais Denain gérait bien mieux sa fin de match. Bropley, à l'intérieur, jouait finement le coup en provoquant le un contre un face à Mathieu Tensorer. Le capitaine ujapiste ne le contra pas. Pire, l'arbitre sifflait une faute à son encontre. Donnant la possiblité à Denain de repasser devant d'une unité à 7 secondes du terme (77-76). Bingo! Sur la dernière possession, Maxime Choplin allumait un dernier essai au-delà de la ligne des 6,50 m. Peine perdue pour l'Ujap Quimper, qui se mordait les doigts d'avoir mal géré ces dix dernières secondes et l'ensemble de leur première mi-temps.

RETROUVEZ LA FEUILLE DE STATS COMPLETE