Le 18/11/2020

Le départ réussi de l'EB Quimper Cornouaille en N3F

Vainqueur de Laval 53 (62-51), Pacé (63-67), Saint-Rogatien (67-56) et Rennes PA (70-80), juste défait par Smash Vendée (67-73), l'EB Quimper Cornouaille a cumulé presque autant de victoires en un mois et demi que dans toute la saison dernière ( même tronquée dans son dernier mois). Dans ce contexte inhabituel, les Quimpéroises de Thibaud Quémard se placent, à la coupure provisoire, dans les premières équipes du championnat. Même avec un effectif limité sur les rotations, à huit joueuses, Quimper a enflammé ce début de saison. L'unique défaite, à la halle des sports d'Ergué-Armel, face à une équipe favorite à l'accession en N2F, a laissé des regrets, malgré la grosse débauche d'énergie, sans deux joueuses cadres, Manon Le Ster et Justine Talouarn (67-73). Atypique dans son fonctionnement, avec une absence de toute intérieure de métier, les Quimpéroises sont sortis d'un carcan classique pour favoriser cette expression de jeu rapide, mouvant de positions, forcément tributaire d'une adresse élevée.

L'EBQC, auteur d'un départ remarquable en N3F. Crédit photo: EBQC

Un chiffre est significatif d'une adresse retrouvée. Celle des 3 points avec une moyenne de 8 par rencontre contre 2,5 sur la saison précédente. 24 points marqués contre 8, une marge de 16 points encore perfectible. " Nous nous sommes adaptés à nos facultés. On apprend à jouer sans intérieure. On adapte beaucoup de formes, on évolue et développe un jeu rapide fait de percussions et d'avoir une adresse générale extérieure".

En comptant à l'intersaison sur le retour de Loïs Ecolasse (N2F) et la jeune meneuse, Odelyane Bangwenbi ( Limoges, N3F), l'EBQC s'appuie sur sa génération de joueuses fidèles: Manon Le Ster, Justine Talouarn (symbole de la dernière grosse génération formée au club, celle 1992 avec Alexandra Merou), Manon Lombard, Margaux Neutelers, Camille Lagadec, Christelle Hérard.

Autre élément significatif, presque vital pour une assise en N3F, la formation maison point à l'horizon. " C'est l'ensemble de notre travail, amener des jeunes joueuses du club à ce niveau. La réflexion est de quelques années, on s'en est mieux occupé sur ces dernières saisons, avec Matthieu Crenn. Amandine Besnard, 16 ans, fait maintenant des apparitions en équipe A, Romane Pezennec, 16 ans aussi. Nous n'avons pas un gros réservoir pour recruter à l'extérieur. Si nous pouvons sortir une ou deux joueuses sur ces nouvelles générations, au niveau National, ça validerait tout ce travail de formation, indispensable à nos yeux", conclut Thibaud Quémard.

Le groupe complet, saison 202/2021, Espoir Basket Quimper Cornouaille (N3F):

Audelyane Bangweni, Manon Lombard, Camille Lagadec, Justine Talouarn, Manon Le Ster, Loïs Ecolasse, Amandine Besnard, Romane Pezennec, Margaux Neutelers, Mélanie Gaidier, Christelle Hérard. Coach: Thibaud Quémard, coach-adjoint: Frédéric Daniel, présdident et deuxième assistant:Yannig Guéguen, Jordan Talouarn, kiné et Ronan Salaun, préparateur mental.

Mentions légales