Yann Stéphan, Dieu de l'Olympe

Le 01/10/2016


Il l'a fait !!  Yann Stephan est arrivé au bout de son rêve, au pied de la statue de Leonidas à Sparte en Grèce après 246km d'effort solitaire, il se classe 43ème dans un temps de 30 heures, 50 minutes, 16 secondes (8 km/h de moyenne). Il termine 3ème français sur les 400 concurrents au départ. A l'arrivée à peine la moitié des engagés avait terminé l'épreuve. Il l'a fait pour sa première participation et c'est ENORME.

Le SPARTATHLON est une course à pied ultra distance historique qui a lieu en Septembre de chaque année en Grèce. Il est l'une des courses ultra-distance les plus difficiles et satisfaisants dans le monde en raison de son histoire unique et le fond.

LIVE : http://www.spartathlon.gr/en/live-data-en.html

La course en Direct : 

9h : Où en est Yann Stephan ce matin ? il est trop tôt pour le savoir. le dernier pointage le positionne au C/P 60 (195 km parcourus) qu’il a passé à 5h02 en 39e position et 2ème français. Il a connu un moment très fort en fin de journée hier parce qu’à 23h24, il était 32ème et 1er français après 159.5 km.

A cette heure 10 concurrents ont franchi la ligne, ont gravi les 5 dernières marches qui mènent à la statue de Leonidas sur le pied duquel ils posent la main, signe de délivrance et réalisation de leur rêve. ils reçoivent ensuite de la main des hôtesses grecques la fameuse couronne de laurier, symbole de l’épopée de Philipidès. Le premier français David Le Broch est passé au CP69 (226,7 km) en 14e position à 7h22. A noter aussi la 4e place d’une féminine, américaine arrivée à 7h23.

9h30 : Yann est au CP69 , il est 36ème, il est le second français.

12h52’ : Yann en termine. il l’a fait. BRAVO YANN, TU AS TA COURONNE DE LAURIER,  il se classe 43ème et 3ème français

Il réalise un rêve de gosse :

Yann Stephan va réaliser son rêve de gosse : disputer le Spartathlon, qui se court au départ de l’Acropole d’Athènes, pour atteindre 246km plus loin la ville de Sparte au pied de la statue de Leonidas. La 34ème édition a lieu le 30 septembre 2016 en présence de 400 coureurs dont à peine la moitié terminera l’épreuve. En effet au-delà de la distance, il faut ajouter la chaleur, la pollution et les barrières horaires à respecter au passage de chacun des 75 CP ( Check Point ).

Yann Stephan s’est mis à la course à pied en 2007 et en courant dès sa première année le marathon de Vannes, il a senti qu’il était fait pour la longue distance. Il a déjà à son actif de nombreux 100km – Cleder, Millau, Belvès – qu’il court en moins de 9h. en mai 2015 il gagne au Champ de Mars à Paris la No Finish Line, une course de 24h en parcourant 201km. En décembre 2015, il s’attaque aux 24h de Ploeren où il finit 3ème avec au compteur la distance de 221,5km ; il rafle au passage le titre de champion de Bretagne de la distance. Il valide aussi ainsi l’un des critères de qualification au Spartathlon en dépassant les 216km.