Pierre-Marie Maho. La muraille de l'IUT Quimper

Le 20/03/2015


Milieu de terrain axial au FC Baud (DSR), Pierre-Marie Maho n'est pas prêt d'oublier ce jeudi 13 mars 2015, avec une victoire à la coupe de France des IUT, au Creusot (Saône et Loire). Un vrai jour porte-bonheur à un poste totalement inhabituel, celui de gardien de but, après la blessure du Costarmorcain Alexandre Le Ny. Après quatre séances de pénaltys décisives, l'IUT Quimper est sacré dans cette coupe de France. Au terme de'un parcours étonnant, une aventure qui marquera leur vie d'étudiants à jamais. Retour sur cette journée particulière avec le héros des pénaltys, Pierre-Marie Maho.

Le gardien de fortune de l'IUT, Pierre-Marie Maho a multiplié les parades décisives aux pénaltys.

L'IUT Quimper, vainqueur de la coupe de France des IUT en football

Malade, après une nuit éprouvante dans le bus conclue par une à deux heures de sommeil seulement, Pierre-Marie Maho, 19 ans, était loin d'imaginer un pareil scénario final, quelques heures après son arrivée au Creusot. Buteur lors du premier match de poule face à Auxerre (2-0), il joue seulement quelques minutes. Le tournant de la compétition survint avec la blessure du gardien de l'IUT Quimper, le Paimpolais, Alexandre Le Ny. Pas d'autres spécialistes au poste, sur la touche, Pierre-Marie Maho se propose. Dès le dernier match de poule, face à Angers, la séance de pénaltys révèle une maestria dans les buts. "  Je faisais ce que je ressentais sur le moment. J'ai beaucoup anticipé en observant le pied d'appui, la gestuelle du corps, et le regard. Sur le stabilisé contre Angers, je sors le 2ème et 3ème tireur".

Déjà petit, à Saint-Barthélémy dans le Morbihan, il s'entraîne à jouer dans les buts avec son frère, Vincent, plus âgé de trois ans, et les amis du quartier (" Mon père pensait que je choisirais ce poste à l'école de football). Prémonition anticipative, Pierre-Marie Maho trace sa route dans la compétition. Une victoire 1-0 face à Besançon en 16ème de finale avec un pénalty du Concarnois, Thibaud Rivier, à deux minutes de la fin. Une nouvelle série de pénaltys ponctue le match des 8ème de finale face à Saint-Nazaire. Le choix fut cornélien entre faire confiance à un pur spécialiste au poste, Alexandre Le Ny et un novice avec la baraka du moment. " Laisse-moi faire, je le sens bien", glissa Pierre-Marie Maho, à son partenaire, Alexandre Le Ny, guère rancunier qui ne manqua pas de lui conseiller sur certaines phases du poste de gardien de but. Marqueur et faiseur de miracles sur le 2ème et 3ème tireur adverse, l'IUT Quimper passe en quart. 

L'ouverture sur les autres sections grâce au sport

Face à Laval, Vannes ("La meilleure équipe du tournoi) et en finale face à Clermont-Ferrand, Pierre-Marie Maho est déconcertant de maîtrise dans les séances de pénaltys. A chaque loterie, il arrête au moins deux pénaltys, tout en marquant le sien. Le héros est tout trouvé, après la victoire en finale devant les Auvergnats (0_0 2-1 tab). La muraille de l'IUT Quimper a tout stoppé. La défense a été intraitable, encaissant aucun but en 180 minutes de jeu. Pourtant, outre sa performance insolite individuelle, il retient avant tout une aventure faite dans une bonne humeur collective et commnicative. " Quand mon dossier n'a pas été retenu pour aller à l'IUT de Vannes, j'avoue être venu à contre-coeur à l'IUT Quimper. Maintenant, deux ans après, je vais partir avec regret. Dans quelques semaines, mes deux années d'étudiant seront déjà finies. Elles ont été les plus belles. Le sport m'a permis de m'ouvrir sur d'autres sections, et ne pas être enfermé avec les collègues de ma promotion. Ceux que nous avons vécu tous ensemble au Creusot avec les autres étudiants Quimpérois, les basketteurs, les volleyeur(se)s, les rugbymens, resteront comme des superbes moments. Nous étions un groupe qui avait joué sérieusement sans jamais se prendre au sérieux. Malheureusement, comme nous avons des partiels en 2ème année TC, le 27 mars, nous ne pourrons participer au championnat de France à Lyon".

Christophe Marchand