La dernière tournée du futur médecin, Ambroise Devisme

Le 12/11/2017


En cinquième année de médecine, au centre d'hépatogastrologie de la Cavale Blanche à Brest, Ambroise Devisme avait fait un pact avec son entraîneur, Stéphane Rogard, à la reprise du 23 juillet. Il aurait effectué sa dernière saison à l'AS Plomelin et celle-ci serait tronquée dès l'élimination de l'AS Plomelin en coupe de France. Alors que le club plomelinois n'avait pas dépassé le 2ème tour de la coupe de France depuis plusieurs années, cette campagne a été la meilleure en 71 ans d'existence du club. En homme de parole, Ambroise Devisme, 23 ans, a jonglé constamment entre ses cours, ses stages à l'hôpital et ses révisions nécessaires. " En fin de sixième année, je choisirai ma spécialité mais j'ai encore quatre à cinq ans d'études avant de finir. Je ne pouvais plus concilier études et football. Ca devenait trop lourd à gérer. Ce match contre Saint-Malo était mon dernier sous les couleurs de l'AS Plomelin. J'avais commencé le football à Kergoff, à 6 ans, dans ce club. 17 ans après, je finis sur la plus belles des notes".

Ambroise Devisme a joué (peut-être) son dernier match sous les couleurs de l'AS Ploemlin.

A l'image de son père, Vincent, anesthésiste de métier et aussi latéral droit à l'AS Plomelin, son fils aîné a repris la même trajectoire de vie professionnelle et de poste au football. " Et dire que j'aurai pu m'arrêter plus tôt car je concède le pénalty de la 89ème minute à Bégard en pleine surface, au 5ème tour. Avant que Clément Guilloux ne le détourne superbement".

Stoppeur en jeune, latéral droit en senior, Ambroise Devisme a été irréprochable face à Saint-Malo. Dans l'impact et la hargne, un des meilleurs plomelinois sur le terrain, un roc avec un énorme coffre sur qui tout entraîneur peut compter. " Saint-Malo était plus fort en face. On prend deux buts au début. Noius voyons la différence. Ils arrivent à avoir de longues phases de conversatrion alors que nous, c'était beaucoup plus dur en étant sans arrêt sous pression". De ses 16 licences à l'AS Plomelin, il en restera une forte aventure humaine pour le latéral droit. " Ca fait bizarre au coup de sifflet de l'arbitre de se dire que ça sera peut-être son dernier match sous les couleurs de l'AS Plomelin. Ce club, c'est un tout: j'y ai appris l'état d'esprit, la valeur humaine, le groupe. On jouait vraiment l'un pour l'autre. Quand un faisait une erreur, on compensait en faisant l'effort ensemble. Ca me manquera vraiment: le dimanche après-midi, le football, le ballon, l'ambiance". Pour son dernier match, Ambroise Devisme est parti sur son meilleur visage: abnégation, courage, engagement et esprit d'équipe. La dernière tournée du futur médecin s'est passée impeccablement sous le regard de 1.200 spectateurs, au stade de Pennanguer. Il n'aura plus à supplier ses collègues de son secteur de la Cavale Blanche à Brest de lui ôter ses tours de garde du dimanche après-midi pour le football et l'AS Plomelin.