Le 07/05/2020

Christophe Hentric: le sang bleu coule dans ses veines

A tout juste 40 ans (fêté le 30 avril), Christophe Hentric symbolise à merveille le club de l'AS Plomelin. De ses débuts à ses 6 ans au stade de Kergoff, au mondial pupilles 1992 réussi avec une 4ème place du groupe au bout, à la victoire en Pïerre Riou face à l'AS Loctudy de Guy Palud (2-0), il aura été de tous les moments forts de l'ASP. Encore une fois, sa contribution pour le club a été totale dans la mission mal embarquée de sauver le club en R3. Appelé en novembre dernier, pour remettre de l'ordre dans la maison, il aura trouvé les bons mots pour rassurer une équipe en manque claire de confiance, suite à son premier trimestre raté. Retiré des terrains, suite à son but du maintien à la 22ème journée, à Pont l'Abbé B (0-1, 2018/2019), les dirigeants ont chaleureusement remercié l'homme pour sa dévotion à l'AS Plomelin. Ayant quitté le club à la dernière intersaison, il fait son retour dans l'organigramme du bureau du club en cette nouvelle saison, dans un rôle tourné vers le sportif.

Mission pleinement réussie pour Christophe Hentric. Crédit photo: Fanch Hemery

" Je n'ai pas hésité une seconde quand le président Laurent Le Quéré m'a appelé pour me demander de reprendre l'équipe première. La fonction d'entraîneur n'est pas quelque chose qui m'intéresse. Je n'ai pas du tout pensé à moi, mais seulement au club. Nous ne pouvions pas rester les bras croisés en attendant que ça se passe. Je n'ai rien révolutionné, peut-être amplifié l'amour du club dans mes discours. J'ai aussi remis des joueurs en équipe première que j'estimais leur niveau comme Julien Canton, au poste d'avant-centre. J'ai senti des joueurs en perte totale de confiance, qui ne trouvait plus de plaisir à jouer au football. Il fallait déjà leur redonner la notion du plaisir et jouer notre jeu, comme nous savions le faire", remarque Christophe Hentric.

La victoire d'éclat 1-4 à Plogonnec, le succès tellement symbolique à Beuzec (0-1) ou le bon match nul à Pennanguer contre Briec (1-1) a signifié le retour à niveau ligue de cette équipe plomelinoise. Pour Christophe Hentric, ce cap du maintien en R3 met fin à sa mission commando. L'AS Plomelin a fait le bon choix en faisant appel à son "pompier" de service, pour éteindre le feu couvant. Exactement à l'image de l'US Concarneau en promouvant Pascal Laguillier quand la maison de la première en National brûlait. De sa trentaine de licences en bleu et blanc ( vert et rouge dans ses années jeunes), Christophe Hentric se remémore tellement de bons moments. Le plus symbolique, la finale perdue face au FC Penn Ar Bed, 3-1, en Pierre Riou, devant 600 spectateurs à Plozévet. " Nous n'avions pas un joueur extérieur au club, que des Plomelinois dans cette équipe: Nicolas Pennec, Fabien Olivier, Manu Guichaoua, Ronan Guichaoua....

Plus trop en phase avec le football de maintenant, il aime par dessus tout le symbole du joueur club. " L'amour du maillot et de jouer pour sa commune est une valeur en baisse chez la nouvelle génération. Je ne pense pas que nous puissions revenir en arrière. Les clubs de bourg comme le nôtre sont sans doute plus épargnés. Nous sommes maintenant dans ce football consommation, qui fait que les joueurs font leur match et rentrent chez eux. A l'AS Plomelin, nous avons vraiment cette grande chance d'avoir des joueurs clubs: Anthony Poupon, Mathieu Séhédic, Romain le Guennec.... Avant de passer la main à Ronan Simon, j'ai appelé tous les joueurs un à un pour savoir qui restait, qui partait. Je voulais jusqu'au bout rendre confortable l'arrivée au club du nouvel entraîneur. Ma satisfaction est que nous n'aurons pas de départs", conclut-il.

Mentions légales