Le 13/10/2020

Luc Mao, la surprise du chef

A quelques minutes près, le coup aurait été fumant pour le Quimper Kerfeunteun FC (R2), à Saint-Renan (R1) pour le 4ème tour de la coupe de France. Soucieux de verrouiller son entonnoir défensif, avec un défenseur central supplémentaire, le Quimper Kerfeunteun FC a subi volontairement la possession de Saint-Renan, qui au final, a été coupé de sa profondeur et de sa vitesse, d'un point de vue offensif. Encore devant à la 87ème minute, le Quimper Kerfeunteun FC (R2) s'est mesuré à égal à une formation de niveau supérieur (1-1, défaite 5-3 TAB). Titularisé d'entrée en surprise, Luc Mao, 18 ans, a été dans le combat intérieur, révélant cette jeunesse quimpéroise, avec 80% de la défense composée de joueurs de moins de 20 ans avec trois classes 2002, Mattis Pensart, Luc Mao, Maxime Andrieu Briant et un classe 2001 avec Axel Yannic.

Luc Mao, lancé dans le grand bain à Saint-Renan.

Sur les 16 joueurs du Quimper Kerfeunteun FC de la feuille de match contre l'EA Saint-Renan, 7 avait moins de 20 ans. Quelques uns comme Guillaume Quintin, Corentin André ou Florian Miossec avaient à peine dépassé la vingtaine. Arrivé à 16 ans au Quimper Kerfeunteun FC, l'Armélois, Luc Mao a fait son trou en défense, basculant facilement entre la réserve en D1 et la première en R2. " Jeune, je jouais plus milieu défensif, avant d'évoluer maintenant en défenseur central. J'ai appris au dernier moment ma titularisation à Saint-Renan. Nous bénéficions d'un gros effectif avec de la concurrence à tous les postes. Nous sommes vraiment dans une émulation, car que ce soit en A, B ou C, nous visons la montée. Le championnat est la priorité du club. Jouer face à R1, en coupe de France, est valorisant et facteur d'expérience. Ca se joue sur une concentration maximale, une intensité supérieure. On leur a tenu tête mais nous prenons un coup-franc évitable. Ce n'est pas le coup-franc qui est magnifique, mais la faute sur le coup-franc, celle-ci était évitable. On apprend à partir de ses erreurs".

En préparation d'école ingénieur, Luc Mao s'est intégré facilement à cette défense coordonnée par Saïf Basli. En première ou en réserve, il fait partie de cette jeunesse montante quimpéroise. N'hésitant pas à les intégrer rapidement en première, le coach Eric Gaillard amène aussi cette montée première. Après des rentrées face à Pont l'Abbé ou l'ASPTT Brest, il a prouvé sa bravoure et sa solidité dans la domination territoriale locale, sur ce match de coupe de France.

 

Mentions légales