Le 01/12/2020

Ronan Simon: " Plomelin me rappelle mes années à Plouvorn"

La victoire 3-0 face à Fouesnant, en match inaugural de la saison, avait laissé entrevoir une jeune classe prometteuse de l'AS Plomelin (R3, poule A), symbolisé par le jeune buteur, Nathan Person, 16 ans. Donnant volontiers de l'espace aux jeunes pousses mûris à Kergoff et Pennanguer, Ronan Simon, le nouveau coach plomelinois, a manqué aussi de l'expérience de ses joueurs cadres, sur les autres matchs. " Nous avons 3 jeunes U18, deux U19 dans l'équipe. Forcément, quand Mathieu Séhédic, Thomas Volant, Kévin Lhostis ne sont pas là, l'équipe n'est plus la même", avoue Ronan Simon. Défait par Plozévet (1-3), l'Amicale Ergué-Gabéric (2-0) ou la Stella Maris B (3-0), Plomelin joue serré en cette année, où l'objectif sera de se hisser à la 8ème place pour être assuré du maintien, en R3.

L'AS Plomelin a l'ambition de tenir son rang, en R3, en cette saison. Crédit photo: DR

" Notre défaite à l'AEG est même encourageante sur son contenu. J'étais satisfait de nos deux derniers matchs dans le contenu. C'était beaucoup mieux. L'équipe réserve est en tête de son championnat de D2. J'ai fait beaucoup confiance aux jeunes à mon arrivée. Peut-être trop vite car j'ai vite senti que cette équipe avait besoin de ses cadres. Il faut faire oeuvre de patience, garder nos jeunes et les faire éclore dans le temps".

Cette jeune classe montante de l'AS Plomelin, Nathan Person, Christopher Inmen, Marcus Strunc ou les à peine plus âgés, Romain Le Guennec, représente l'avenir des Bleu et Blanc. Amené à être lancé dans le grand bain de la ligue, l'AS Plomelin fait bloc pour être à fond engagé dans ce défi du maintien. Encore dans la découverte de cette atmosphère maison, Ronan Simon se dit déjà satisfait de son premier trsimestre à Pennanguer.

" Plomelin me rappelle beaucoup Plouvorn, un club où j'ai entraîné deux ans. Les deux présidents, Laurent Le Quéré et Denis Lapouge sont super dynamiques. On sent toute une vie autour du club. A l'image de Plouvorn, mais moins axé sur le niveau de compétition. Les joueurs et dirigeants se retrouvent après le match. Exactement comme mes années à Plouvorn, où nous allions tous " Chez Cocotte", après les rencontres. Ca reste encore imprégné dans quelques clubs, ça se fait de plus en plus rare, mais Plomelin cultive ce charme. Pour ma part, je découvre aussi ce niveau car c'est la première fois que je dirige un club en R3. C'est vraiment intéressant, avec le bémol de notre terrain d'entraînement faiblement éclairé et la possibilité de travailler collectivement seulement une séance avec les contraintes de nombreux étudiants dans les rangs senior"

Mentions légales