Le 28/08/2015

L'entente de l'Odet, 300 licenciés sur Quimper Communauté

L'union fait la force! Ce proverbe n'est pas seulement la devise de la Belgique mais il est repris en synergie par le Quimper Handball, le HBC Gabéricois et l'AL Quimper. En créant l'entente de l'Odet, les dirigeants des trois clubs marquent leur volonté de fédérer autour du handball sur le bassin de Quimper Communauté (86.000 habitants). Nicolas Roux de Plonéour-Lanvern a été embauché pour soutenir et développer cette dynamique. Partagé sur la salle de Croas Spern, UGSEL à Kerfeunteun, Max-Jacob et à Pluguffan, ce regroupement de 300 licenciés entend gravir les marches de l'ascension régionale. Le projet est ambitieux soutenu par des dirigeants qui le sont autant. Le but? Faire parler du handball en Cornouaille et améliorer le niveau d'ensemble de la formation et des équipes seniors. 

A plusieurs, on se sent plus fort! Les dirigeants Quimpérois espèrent aussi plus soutenus. En allant chercher au-delà des frontières naturelles de la ville, les dirigeants du Quimper Handball et de l'AL Quimper ont rapidement trouvé un terrain d'entente avec Ergué-Gabéric, dirigé par Mickaël Rostren, pour un destin désormais commun. Le mariage est de raison entre des clubs attachés aux mêmes valeurs. L'ambition matérialisée par l'arrivée au poste de coordinateur technique de Nicolas Roux sera à moyen terme de faire jouer les jeunes en région. " Dans les catégories jeunes, en -14, -16, -18 ans, nous jouerons en départemental. Chez les -15 et 17 ans, nous avons la volonté de jouer en régional mais nous devons passer au préalable par une poule haute pré-région. La filière est complète, excepté sur les -18 ans filles. Nous créeons une équipe en -12 ans féminines. En senior, nous aurons deux équipes, une en honneur région chez les garçons et une autre en départementale. En filles, à terme, nous visons l'excellence régionale, en senior. Chaque club garde son identité propre à l'école de handball et en 12 ans. Le rapprochement se fait sur les catégories suivantes".

Pour l'instant, une fusion entre les trois clubs est encore bien trop prématurée mais cette volonté de mutualiser les moyens entre dans un processus logique de progression collective. " Chacun garde son identité. L'entente de l'Odet, nous avons commencé à y travaillé avec des réunions et rencontres inter-dirigeants, fin de l'an dernier, et début janvier et février", avoue Michel Le Reste, le président de l'AL Quimper. Secrétaire sportif au Quimper Handball, Frédéric Thoribé veut garder les jeunes et faire monter le niveau général sur le bassin quimpérois. " Nous avions cette réflexion depuis un certain temps. Il faut absolument monter le niveau sportif sur tout le bassin quimpérois. Notre sport doit être visible à Quimper et ses environs. On s'approche de la barre des 300 licenciés. C'est loin d'être négligeable. Au niveau des bénévoles et des structures, nous avions besoin de mutualiser les moyens". L'entente de l'Odet est née. Il reste à le faire grandir et progresser. Quimper Communauté se doit sur un des sports phares Français de retrouver une ambition et un niveau plus conforme à la taille de sa population. Cette envie de fédérer les compétences est un premier pas important et déterminant dans cette démarche voulue et adhérée.

L'effecitf des seniors garçons en honneur régional:
David Montero, Thomas Le Du, Benoit Le Mignon, Yann Joncour, Yann Le Meur, Damien Seny, Christophe Le Fur, Nicolas Alvez Da Costa, Damien Belhumeur (gardien), Maxime Le Coz

Mentions légales