Quimper cède ses derniers espoirs pour le maintien en Pro A

Le 02/02/2016


Quimper abattait sa dernière carte pour le maintien en Pro A avec l'affrontement des Provencales de Miramas. La rencontre avait son importance car elle déterminait un sacré virage dans la fin de saison des Quimpéroises. Pas de sortie de route autorisé pour une équipe encore vierge de victoires. Après un départ hésitant et contracté, Quimper s'est réveillé après la pause en gagnant avec sa leader Britt Eerland face à la Serbe Gabriella Feher. Ce sursaut, à la halle des sports d'Ergué-Armel, ne suffisait pas pour battre Miramas (1-4).

Britt Eerland, avec sa raquette en forme de loupe, recherche la victoire.

Eva Andorin dans un match sans face à Bin Li

Le maintien se jouait là pour Quimper, à la halle des sports d'Ergué-Armel. Face à Miramas, équipe repêchée in-extremis, à la dernière minute de ce championnat, les Quimpéroises devaient sortir le grand jeu pour espérer dans ce championnat de Pro A. La déception se faisait car la Chinoise, quasiment invincible en 2014/2015, Yang Ting Ting (n°19), était bien dans l'équipe à Quimper. Les Provencales partaient avec une certitude renforcée de prendre deux points au passage. Un avis confirmé par l'ascendant pris par la leader de Miramas sur la Hollandaise de Quimper, Britt Eerland. Le défilé se fit constant malgré une débauche énergique vaine de la Batave. Quimper faisait la course en tête. Anne-Sophie Gourin essayait de sortir de ses retranchements Gabriela Feher, restée maître dans le jeu près de la table. La victoire en trois sets ne portait pas à contestation. Quimper, trop crispé, ne tenait pas la distance. Cette sensation fut encore plus saisissante quand Eva Andorin fondait littéralement face à Li Bin. Une succession de presque 20 points consécutifs (1-11, 0-8) finissait par tuer tout suspense à cette rencontre.

La loi du plus fort

A la pause, Quimper était dans les cordes. Quasiment prêt à jeter l'éponge et à abandonner ses dernières illusions de maintien. Britt Eerland serrait les dents et le jeu pour donner enfin un avantage à Quimper. Revenu à 1-3, Eva Andorin revenait avec le regard noir et de rage, désireuse d'effacer sa première prestation. Elle était beaucoup mieux face à la leader Ting Ting. Sa métamorphose se façonnait dans son attitude, même au toss d'entrée quand elle refusa de céder au regard amusé de la Chinoise. La pente se projetait néanmoins trop sévère pour effacer sportivement la différence. Quimper perdait ce match capital 1-4, entamant encore quelque peu sa flamme de reconduire sportivement son bail en Pro A.

Championnat Pro A. 9ème journée.
250 spectateurs
Juge arbitre: Gérard Le Pape (Plonéour-Lanvern) et arbitre: Patrick Pasco (Pontivy-Malguenac)
Halle des sports de Ergué-Armel

QUIMPER – MIRAMAS : 1-4
 B. Eerland (n° 11) – T. Wang (n° 19) : 0-3 (7-11, 6-11, 8-11). A.-S. Gourin (n° 93) - G. Feher (n° 26) : 0-3 (6-11, 6-11, 5-11). E. Andorin (n° 81) -  B. Li (n° 36) : 0-3 (1-11, 2-11, 8-11). Eerland - Feher: 3-1 (10-12, 11-3, 11-8, 13-11). E. Andorin - T. Wang: 0-3 (6-11, 4-11, 7-11)

Emmanuel Palud, coach du Quimper Cornouaille Tennis de Table: " On savait que ça serait compliqué dès le début. On était, préparé, nous le savions mais c'est dur à encaisser sur le moment. La réalité nous rattrappe sur ce match. Nous avons craqué totalement. A trop bien faire, nous avons détruit nos ambitions. La saison est compliquée. Elle laissera des traces automatiquement. On se sent impuissant sportivement parlant. Heureusement la salle est pleine. On reste encore dans la spirale négative avec cette défaite. Les joueuses se sont mises trop de pression sur ce match. Je suis déçu de la prestation de Eva (Andorin) sur son premier match. Il lui manque un déclic et cette fameuse première victoire en Pro A en tant que titulaire. Je suis persuadé que ça serait une sacrée barrière tombée. C'est très dur, ce soir"