Le 07/01/2021

" Attention quand je me réveille je peux être très méchant "

Jean Le Cam a la vacation de 5h avec l'équipe du Vendée Globe était toujours en 7ème position et ne devrait pas subir l'anticyclone qui a envahi le terrain de jeu des concurrents du Vendée Globe.  Sur sa page Facebook, le roi Jean continue de nous faire suivre son périple avec des textes plein d'humour et des commentaires toujours aussi passionnants. Pour les accompagner, les croquis de Manu sont à croquer. 

" Il fait bon maintenant, la température de l’eau est montée ! Incroyable. Elle était à 11° hier, elle est à 14 aujourd’hui. On arrive dans la face ouest de l’anticyclone, donc forcément la couche en surface de l’eau arrive du nord, donc la mer est plus chaude. Tout à l’heure, j’ai ouvert la porte pour aller voir dehors. C’était beau ! On est un peu moins que mi-lune, elle était rouge, rosé, avec un ciel étoilé comme jamais, une mer plate et je suis sorti comme ça, tout juste si j’avais froid. Incroyable ! Avec le groupe, on ne peut pas se quitter. C’était un pacte qu’on a fait. Damien (Seguin) s’est barré un peu mais on va revenir un peu sur lui je pense. Parfois, il y en a un qui s’énerve. Benjamin Dutreux, il s’énerve de temps en temps, il prend les devants. Alors, parfois je l’appelle, et je lui dis : « Benjamin, c’est quoi le pacte qu’on a fait ? Ça ne va pas ou quoi, tu prends tes aises, à ton âge ! Tu reviens par ici. On a un pacte ! » Normalement, il aurait dû se calmer. Ah les jeunes, ce n’est pas facile !  

Crédit photo DR   

Damien Seguin - Voile, à l’instant T, est devant, mais nous, on arrive. Pour le coup, on a quand même de la chance. On arrive en bâbord, et dans une dizaine d’heures, la bulle s’en va. Donc nous allons virer de bord, et remonter au Nord. Alors que les autres, ils sont un peu restés plantés. Je pense qu’il y a un moment, ce n’est plus de la stratégie, cela dépend du timing. Parfois c’est un coup de pot ! Il faut appeler un chat un chat.

Le Grand Sud ? Moyen moins, voire moins plus plus ! C’était la misère. Une mer tordue dans tous les sens. C’était une situation vraiment dingue. Je n’avais jamais vu ça. Il y avait des systèmes météo qui passaient nord-sud au lieu des dépressions habituelles d’est en ouest, avec des vents très opposés, ce qui donnait des mers hallucinantes. Je suis content d’être sorti de là. C’était la totale !" 

Le commentaire de Corinne Herviou :  On t aime Jean car tu égayes notre vie monotone de covidien ! Bon vent et tu vas les rattraper ces p'tits jeunes. Non mais qui c est le chef ? Le roi Jean et sa 4 L

 

Mentions légales