En 8è position ce mercredi, le skipper de YesWeCam! est totalement concentré sur la marche de son bateau dans cette dernière ligne droite, avant le sprint final vers les Sables d'Olonne la semaine prochaine. Cette dernière semaine de course se déroule au rythme d'une étape de Solitaire du Figaro. Les écarts sont incroyablement serrés entre les dix premiers et toute erreur de stratégie peut avoir des conséquences dramatiques ; impossible de rectifier le tir, les concurrents, qui ont le couteau entre les dents, sont prêts à profiter de la moindre défaillance de leurs rivaux.

A 18h heure française, 365 milles séparent le leader Charlie Dalin (Apivia) du 9è, Benjamin Dutreux ( Omia Water Family). Si la vitesse de Jean Le Cam est très proche de celles des leaders, la vitess e moyenne sur les 4 dernières heures est plus significative. Sur un cap nord - nord ouest similaire à celui de Bureau Vallée (Louis Burton), YesWeCam! affiche une moyenne supérieure de 1/2 noeud (16,1 nd vs 15,7 nd), l'une des meilleures vitesses moyennes du top 10.

Crédit photo DR   

Son positionnement sur une route plus ouest que ses plus proches prédécesseurs (Prysmian Group, Apicil), en latitude, au large du Cap Vert, l'éloigne de la route directe tout comme Louis Burton (Bureau Vallée). Il s'agit de négocier le contournement de l'anticyclone des Açores centré sur l'Espagne, afin de récupérer le système dépressionnaire d'ouest. Ce sera alors, d'ici 4 jours, la dernière ligne droite à tracer vers les Sables d'Olonne, rapidement, au portant. Cette cavalcade délicate dans l'hémisphère nord prive les terriens des interventions pertinentes et décalées de Jean Le Cam, pleinement investi dans sa course. La terre attendra...

Les mots de Jean Le Cam : La position de chasseur plus confortable que celle de chassé.(vacation du 16 janvier)

Mentions légales