Le Quimper Volley 29 se prépare pour le challenge du maintien

Le 03/06/2016


Le Quimper Volley 29, 21 victoires en 22 matchs, a surclassé son championnat DEF en 2015/2016. En restant sur une note explosive à charge de leurs derniers adversaires de play-offs de quatre victoire affirmées 3-0. L'objectif du directoire, présidé par Didier Nicot, a été au bout d'une saison de reconquête pour un club, qui sera aligné pour une seconde fois dans l'élite féminine. Avec un challenge tout trouvé: se maintenir pour la première fois à ce niveau. L'apprentissage d'une année à l'étage supérieur en 2013/2014 aura été un facteur d'expérience dont les Quimpérois joueront pour parvenir à leur fin. Le budget est rehaussé de 776.000 € en 2015/2016 à 885.000 € en 2016/2017, englobant à hauteur de 100.000 € un centre de formation ouvert à la rentrée de septembre. Comme le plan quinquennal 2014-2019 établi par le club du QV29 le mentionnait. Ce jeudi soir, au siège du Crédit Maritime, les partenaires ont découvert l'avancée des travaux pour la saison prochaine avec un bel aperçu du prochain effectif 2016/2017 de Emmnanuel Fouchet.

Le président du Quimper Volley 29, Didier Nicot a fixé le cap des ambitions pour l'an prochain.

Le secrétaire du club, Charly Postic, maître du power-point, a fait un retour sur les chiffres marquants de cette année.

Les partenaires invités du QV29 à cette réunion au Crédit Maritime de Quimper

Tenir en Ligue A féminine sera l'objectif premier et priotaire de l'ensemble du club. Pour ce faire, le Quimper Volley 29 ne voulait pas traîner dans la communication de son prochain effectif. En avance sur son prévisionnel, l'effectif sera conservé à 50% avec une confiance redonnée aux centrales, Marième Diagne Wane, Roxane Hasseni, à l'attaquante-réceptionneuse, Kelly Oublié, Taïana Tere, et à la libéro roumaine, Ioana Pristavu. En revanche, Margot Le Moigne, Kathleen Gates (les deux passeuses), la centrale Sophie Nolier, la libéro, Harmony Peyre et Monika Stankovianska ne seront pas conservés par les dirigeants et le staff technique quimpérois. Un point d'interrogation subsiste encore sur la décision de la coqueluche de la halle des sports d'Ergué-Armel, Zuzana Cernianska, qui n'entre pas dans le plan de jeu de Emmanuel Fouchet et du staff pour une place en LAF, en 2016/2017. Malgré tout une propostion lui a été offerte pour une remise à niveaux dans ses hautes études (Master de commerce international) et un statut de joueuse de l'équipe réserve en N3F, levier d'une ambition immédiate du club d'une montée en N2F (synonyme d'homologation par la FFVB du centre de formation CFCP). 

Didier Nicot et Charles Postic ont été clairs au micro de leur intervention. Le groupe qui a donné entière satisfaction, sera reconduit par une majorité et une confiance au staff en place, intégralement conservé, Emmanuel Fouchet, Lauriane Truchetet, Alex Aguilo-Ribas, Simon Brun. Dans leur organigramme, le club veut passer parallèlement un cap et étoffer leur secteur commercial, administratif et marketing en créant un deuxième poste en complément des activités déjà larges de Mélanie Daniel. 

3 recrues déjà signées

Côté parquet, les dirigeants ont dévoilé une partie des nouvelles recrues, deux joueuses provenant de l'étage DEF avec la passeuse de Marcq en Baroeul, Eléonore Cordier, 23 ans d'une pointue cubaine de 22 ans, Yaremis Mendaro Lyeva, qui jouait à Amiens, et d'une joueuse confirmée dans l'élite féminine, la Britannique et capitaine du Stade Français, Grace Carter, déjà dans les petits carnets de Quimper, dans le début des années 2010. Une passerelle ouverte entre le centre de formation et l'équipe professionnelle est apparente par la confirmation de la Douarneniste Thaïs Darden, au poste de deuxième libéro derrière l'intouchable Ioana Pristavu. Douze équipes formeront l'élite professionnelle française. Quimper est la seule équipe bretonne avec Nantes à en faire partie. Les clubs classés entre 1 à 8 joueront les play-offs du titre de championne de France, la 9ème/10ème place est synonyme de maintien en LAF et la 11ème, 12ème de relégation en DEF. Pour Quimper, cette année est charnière à plus d'un titre avec une envie de voir leur dérogation de un an de centre de formation, attribuer une pérennité dans la durée. Cet acquis probatoire est conditionné par une future accession de leur seconde équipe féminine en N2F en 2016/2017.

L'effectif 2016/2017:
Passeuses:
Eleonore Cordier (Marcq en Baroeul, DEF), un poste de première passeuse à pourvoir
Attaquantes-récpetionneuses: Kelly Oublié, Taïana Tere, un poste à pourvoir
Libéros: Ioana Pristavu, Thaïs Darden
Centrales: Marième Diagne Wane, Grace Carter (Stade Français, LAF), Roxane Hasseni
Pointue: Yaremis Mendaro Lyeva (Amiens, DEF)
Staff: Emmnauel Fouchet, Lauriane Truchetet, Alex Aguilo-Ribas, Simon Brun