Les réactions de Quimper Volley - Chamalières

Le 16/12/2017


Dans ce match à sens unique, le Quimper Volley 29 fut à l'mage de leur dernière sortie. Forcément, pour une équipe de Chamalières, privé de l'ancienne quimpéroise, Kathleen Gates, à la passe et lanterne rouge du championnat, la comparaison a été nettement à l'avantage des locales. La victoire ne souffre pas à discussion tant elle fut large et soutenue dans son contenu. La parole aux coachs.

Dominique Duvivier, coach du Quimper Volley 29: " Le score est large. Ce n'était pas plus facile que prévu. Au déroulé du match, nous avons une maîtrise sur le match. Il y'a eu des échanges qui ont duré. Nous avons tenu la réception car il n fallait surtout pas la lâcher. Nous pouvions être vite en difficulté. Nous sommes restés sérieux et appliqués pendant tout le match. Il n'y pas eu de déconcentration. Chamalières n'a jamais dépassé les 20 points donc nous allons vers une forme de maîtrise. Nous avons su défendre et toucher beaucoup de ballons au bloc. On termine très bien cette première partie de saison. Nous n'avions pas réussi à être aussi constant sur un match hormis Paris. Chamalières se bat sur tous les ballons. Le gain de ce premier set ne devait pas être un trompe l'oeil. Les joueuses ont tenu leur rang. Le changement avec la passeuse Sandic était un bonheur car elles montaient très haut les balles. Nous avons tellement bien verrouillé dans le premier set que le coach adverse a été obligé de faire son changement. Dans l'ensemble, nous faisons un match plein"
Atman Toubani, coach de Chamalières: " La différence face à Quimper fut prévisible. Elles sont dans une très bonne dynamique alors que nous, non. Si Quimper prenait le match au sérieux, ça s'annonçait difficile. ll n'y a pas de surprise. Il nous manque une joueuse. Nous avons donné beaucoup de points. Quimper a joué simple. On a commis trop de fautes pour espérer. A chaque fois que nous marquions un point intéressant et construit, derrière, nous faisons une faute derrière. Le Cannet ou Béziers annoncent des masses salariales inférieures au notre. C'est une vraie "fumisterie". Des clubs qui respectent les règles comme Quimper l'a fait depuis des années, a fait l'ascenseur. Il faut faire avec les moyens que nous avons, dans l'éthique sportive. Si nous devons descendre sportivement, je préfère le faire sur le parquet que côté finance. Nous ne descenderons pas si la ligue respecte l'éthique. Il y'a des clubs qui ne doivent pas repartir. On se doit de favoriser des clubs comme Quimper ou Chamalières qui remplissent des salles"