Le 01/12/2018

Quimper, à une balle d'une victoire en 3-0, remporte une bataille d'usure

Le moment devenait capital pour le Quimper Volley 29, en prélude à un déplacement couperet à Chamalières. Ce samedi soir, à la halle des sports d'Ergué-Armel, les Quimpéroises étaient à la recherche de ce premier succès, à domicile. Courant après sur les deux premiers matchs à domicile, avec un passif également à l'extérieur, elles ne pouvaient passer à côté face à Saint-Raphaël. Cette agressivité positive se manifestait, dès l'entame de ce match. Saint-Raphaël, perclu dans ses manques criants, n'avait pas la ressource sur sa production des deux premiers sets de se mesurer à une équipe de Quimper bien plus complète et disciplinée dans son plan d'action. Avec deux balles de match, Quimper n'arrivait pas à conclure en trois sets secs. Le revers de bâton fut immédiat avec un retour visiteur. Au tie-break, Quimper conserva ce petit avantage qui faisait chavirer toute une salle de joie ( 3-2).

Le Quimper Volley 29 s'est arraché pour enlever ce match contre Saint-Raphaël

Quimper avait faim! L'équipe locale n'avait pensé qu'à ce départ, pendant sa semaine d'entraînement. Telles des gladiatrices, les Quimpéroises rentraient dans l'arène de la halle des sports avec une détermination évidente. Le service gagnant de Karin Pgultova assorti au bloc de Fanta Fofana portaient les premiers indices d'une rébellion locale (8-4). Malgré des qualités adverses aussi avec Karolina Goliat, Quimper mettait les ingrédients pour s'adjuger le premier set (15-9). Saint-Raphaël n'y arrivait pas! Mais les Varoises remontaient petit à petit. Le coach Quimpérois, Dominique Duvivier, posait imédiatement deux temps morts pour ne pas laisser envahir le doute (18-14, 18-16). Pari réussi avec la mise sur orbite de Fanta Fofana, sur ressort. Le premier set était dans la poche (25-19).

Saint-Raphaël voulait rendre coup pour coup dans ce second acte. Le départ canon (0-6) se voulait la meilleure réponse possible. Quimper se remettait de cette entame express, grâce à la rentrée de sa Finlandaise, Salla Kahru (9-9). Insubmersible les Quimpéroises, elles agissaient en rouleau compresseur, portés par les éclats de Fanta Fofana. Saint-Raphaël était décevante. A la passe, dans le timing général, très stéréotypée dans son jeu, Quimper en profitait pleinement pour prendre le large à la pause (25-20).

Dos au mur, les visiteuses devaient de proposer un tout autre visage pour renverser la vapeur sinon la victoire locale ne ferait pas un pli. A la lutte à 11-11, ce troisième set se jouait au couteau car aucune des deux équipes ne cédait un centimètre (20-21). Bien mieux dans son jeu, les Varoises étaient montées en régime. Pourtant, Quimper avait deux balles de matchs à 24-23 et 25-24 pour bâcher cette rencontre. Saint-Raphaël, à une balle de la défaite, résistait et remettait du suspense dans ce match en remportant le troisième set (25-27). 

Revenues in-extremis, les Provençales avaient trouvé leur rythme. Bien mieux à la passe, à la stabilité de réception, à l'image d'une Symone Abbot retrouvée, elles faisaient la course en tête (13-15). Physiquement, Quimper était clairement maintenant en-dessous de son adversaire, avec une passeuse principale, Nina Stojiljokic, diminuée. Les compteurs étaient remis à égalité (2-2, 16-25)

Au tie-break, Quimper retrouvait une énergie inespérée (4-3). Le public sentait le bon moment d'appuyer. Romana Kriskova prenait le relais pour faire céder le collectif visiteur. Ca frappait fort! Dans le final, à 14-12, Quimper se sublimait pour aller chercher une victoire méritante et combattive sur une dernière attaque gagnante de Romana Kriskova (3-2, 15-13). 

7ème journée de Ligue AF - Halle des sports d'Ergué-Armel
900 spectateurs
Arbitres: MM. Carrière et Berthelot
Score par set:
1er: 25-19, 2ème: 25-20, 3ème: 25-27, 4ème: 16-25, 5ème: 15-13