Les intrépides de Clohars-Carnoët sont au 5ème tour

Tags : coupe-france

Le 29/09/2016


Le duo Flavien Le Corre/Thomas Quéré a encore frappé, ce dimanche après-midi. Pourtant, l'adversaire, Larmor/Plage arrivait avec un pedigree rassurant, fruit de ses nombreuses années d'explérience à haut-niveau régional, en championnat DSE. Les hommes de Magueye Sow sont passés à la trappe, plutôt à la moulinette devan ce duo extrêmement complètementaire. La vitesse de Flavien Le Corre, encore en B ou C de l'AS Melgven, trois ans auparavant, et la finesse technique de Thomas Queré ont fait merveille pour les partenaires du capitaine Jean Vittoz. Les Cloharsiens (DRH) signent la performance de ce 4ème tour de la coupe de France dans le Sud-Finistère en éliminant en prolongation, les Morbihannais de Larmor/Plage (3-2, ap)

En football, dans une compétition à élimination directe, un des gros leitmotivs des entraîneurs, à leur tenue de discours, est certainement de contrôler ses émotions car la coupe est tellement génératrices de moments exceptionnels, qui sortent tout être de son quotidien. L'importance de commencer à 11 et finir à 11 prend ici une importance capitale. Certes, une recrudescence de motivation est possible. L'exemple de la Stella Maris de Douarnenez (DST), héroïque 110 minutes, en infériorité numérique, à Coray est un contre-exemple. Souvent, l'équipe qui perd ses nerfs, a de grandes chances de perdre le match. Larmor-Plage n'a pas réussi à le faire à Clohars-Carnoët, avec l'expulsion du très bon latéral droit, auteur du premier but, Le Foll, en prolongation. 

Au contraire de Clohars-Carnoët, qui n'a pas subi ce fameux trou d'air, comme ressenti face au Quimper Kerfeunteun FC (2-4, DRH), cette équipe s'est accrochée tout le match. Le 4-2 était proche en fin de match. Les recrues de l'intersaison comme Aurélien Corbihan (FC Quimperlé, 1 an sans jouer), Sébastien Le Pen (Guidel, PH) ont fait du bien, comme l'éclosion du très prometteur, Louis Le Rohellec, pur cloharsien de 18 ans, au poste de milieu relayeur. Les départs de Wisley Aristide (Riec/Belon, entraîneur-joueur), Morgan Goelhen (ES Redené, D2) ou Henry Mougenot (FC Odet) ont été compensés pour un groupe de Frédéric Le Pennec et Djemel Cheblaoui, prêt physiquement. Comme face aux Papillons bleus de Spézet (6-4, ap), Clohars-Carnoët se qualifie par les prolongations pour le 5ème tour de la coupe de France. A maintenant deux encablures du record historique en coupe de France de 1974 contre Redon devant 3.000 spectateurs. " Sur le match, il n'y a rien à dire. Les joueurs ont été ensemble du début à la fin. On a réussi à se mettre à niveau. On s'est remis la tête à l'endroit par rapport au match perdu de Quimper Kerfeunteun FC. Notre victoire face à Larmor/Plage ne trouve rien à redire", estime Vincent Le Doeuff, dirigeant à l'US Clohars-Carnoët. Pour la suite, Clohars-Carnoët n'a aucun complexe et aimerait continuer l'aventure en recevant une troisième formation de suite à domicile.