Le FC Quimperlé ira en finale de la coupe Jean-Pierre Gonidec

Le 30/04/2017


Au stade de la Pinède, le FC Quimperlé (DSE) a obtenu sa qualification pour la finale Jean-Pierre Gonidec. face à l'US Trégunc. En contrant savamment en premièrer période (1-3, 45'), les Quimperlois ont fait preuve d'efficacité et de vitesse dans les 30 derniers mètres adverses. L'US Trégunc a été piégé sur ses contres-attaques express sur une moitié entière de terrain. Même si Trégunc a bougé cette équipe quimperloise, en seconde mi-temps, le retard était pris. Le but en deux temps sur un pénalty de Yann Einmahl à la 82ème minute ne fit rien. Le FC Quimperlé passe cette finale de secteur,en ayant exploité les faiblesses adverses dans le jeu de transition. La finale contre la Stella Maris, vainqueur 3-2 après prolongations, sera jouée, jeudi 25 mai, à Pont-Aven.

L'envol de la plume quimperloise, Alex Jacq

Kévin Le Goff et Bruno De Quelen, la satisfaction du devoir accompli

Gilles David et Adrien Le Grand, la coupe amère.

Jérôme Boyaux a été actif sur son côté droit.

Ce match partit vite. Dès la 4ème minute, le meneur de jeu, Enzo Millour enroula parfaitement un coup du pied pour brosser sa balle au ras du poteau de Bruno De Quelen (1-0). Le FC Quimperlé semblait un ton en retrait. Encore plus quand une de ses pièces maîtresses, Yann Le Borgne, en défense centrale, était contraint de sortir prématurément au quart d'heure de jeu. Cette blessure amena sur le terrain Kévin Le Goff au poste de latéral droit, Jean-Pierre Le Callet glissa dans l'axe. Le pilier de la défense visiteurs s'appelait Baptiste Vandeputte qui fit front dans ses duels et permit à Quimper de trouver enfin une stabilité et une assurance. Devant, l'intention était claire: prendre à revers Trégunc en une à deux touches rapides. Sur une remontée de 60 mètres, Quimperlé revenait par Alexis Derennes, qui par son contrôle et son tacle glissé devançait la sortie de Gwen Bosser (1-1, 23'). 

Un coup du sort s'abattait sur Trégunc. Le tir du gaucher, Alan Deredel sur coup-franc était dévié par Alex Jacq, en parfait buteur, qui se situait sur la trajectoire. Le but était constesté pour un hors-jeu du Quimperlois mais l'arbitre central, Rémi Le Diouris le validait. Dans les 25 derniers mètres, le FC Quimperlé étalait une explosivité et une technique en mouvement intéreressante. Trégunc agissait plus par rushs. Enzo Millour servit sur son aile Clément Collorec, qui adressa un centre fort entre le gardien et les six mètres. Yann Einmahl au second poteau se jeta en vain (36'). Peu avant la pause, les Quimperlois piquaient à nouveau. Ce but ne devait rien à personne. Il était superbe. Comme le premier, Trégunc payait ses boulevards sur une zone libre de 30 mètres. En trois passes, Jean-Pierre Le Callet, Jérôme Boyaux, Alexis Derennes, centre en retrait subtil pour Alex Jacq, les visiteurs parcouraient 70 mètres pour marquer encore plus Trégunc (1-3).

Cette première mi-temps avait été exploitée par les visiteurs. L'US Trégunc n'avait plus le choix que de la réaction pour espérer jouer la finale de la coupe Jean-Pierre Gonidec. Avec les blessures rapides de Jérôme Boyaux et Alexis Derennes, le FC Quimperlé perdait deux pièces offensives sur blessure. Trégunc, même sans Clément Collorec blessé aussi, bénéficiait du jus des rentrants, les jeunes Dylan Stéphant et Thibault Furic. Trégunc poussait! Bruno De Quelen faisait admirer une superbe horizontale sur un tir puissant de Yann Einmahl (70'). Enzo Millour fit passer un frisson aussi (73'). Quimperlé résistait et pouvait même ôter tout suspense à la rencontre. Sur un coup-franc, Kévin Le Goff chercha deuxième poteau sur la tête de Alex Jacq (77'). Remuant sur le front de l'attaque, très bon dans sa première prise de balle, Fabio Lancien bénéficiait d'un pénalty à la 81ème minute. Yann Einmahl le frappa en deux fois suite au premier essai repoussé par Bruno De Quelen (2-3, 85'). " On donne tout pendant 10 minutes", exhortait Hubert Castets, le coach de l'US Trégunc. La balle du 3-3 arrivait d'une ouverture de 35 mètres de Alexis Le Grand. Yann Einmahl appuya trop son contrôle pour jouer un face à face avec le portier adverse. La chance était passée. Dans la dernière minute, un corner amenait tout le monde à l'abordage, gardien local compris. Quimperlé récupérait le ballon et Pierre Yhuel plia l'affaire dans une cage désertée (2-4, 92').

Demi-finale de la coupe Jean-Gonidec, finale Est-Cornouaille
US Trégunc (DSE) - FC Quimperlé (DSE)
Score mi-temps:
1-3
Arbitre: M. Rémi Le DiOURIS
Buteurs:
US Trégunc: Enzo Millour (4'), Yann Einmahl (84')
FC Quimperlé: Alexis Derennes (23'), Alex Jacq (30', 43'), Pierre Yhuel (93')

La parole aux coachs:

Hubert Castets, coach de l'US Trégunc: " Première mi-temps catastrophique dans tous les domaines, nous avons tellement fébriles en défense qu'on prend tout le temps les mêmes buts. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenus mais on se fait piéger quand même. Quand on ressort d'une première mi-temps comme ça, après, c'est difficile de revenir. Dans la seconde, il y'a eu une réaction. C'était un peu mieux. Comme on manque d'efficacité offensive, on ne peut pas être déçu par rapport à notre contenu. On ne méritait pas plus. Il reste deux matchs de championnat. On essaiera de terminer au mieux.
Eric Gaillard, coach du FC Quimperlé: " On garde la dynamique. Ce qui m'embête beaucoup, ce sont nos trois blessés pour dimanche prochain. Sur ce type de matchs, l'important est de pas avoir de cartons, ni de blessés. On paie un lourd tribut. On ne pouvait pas faire les prolongations. Heureusement qu'on passe dans les 90 minutes. Une coupe, c'est toujours bon à prendre pour la valorisation de notre saison. A choisir, j'aurai préféré ne pas avoir de blessés et à la limite perdre ce match"