Jérémy Hill, l'Exscaërminator de défense

Le 22/11/2017


11 buts en sept journées de championnat, plusieurs autres en coupe, Jérémy Hill, 24 ans, est en feu sur ce début de saison. Après sept ans à l'AS Melgven, son changement de club a été remarqué avec une intégration particulièrement rapide et réussie à l'EA Scaër. Visiblement, le chaînon manquant de cette équipe scaëroise autrefois soutenue par les fulgurences de Benoît Duval, Yohan Kervéant et Sullivan Noc. Avec 32 buts en 7 matchs, soit une moyenne de 4,5 par rencontre, l'EA Scaër est partie sur des bases très élevés. Le choc de ce dimanche à Plouay sera un des très gros matchs à suivre, ce week-end, dans la poule D de R3. Avec un match dans le match avec Alexandre Coullin, qui, à Plouay, suit la trace de Jérémy Hill, avec 9 buts en 7 matchs de championnat. Le joueur de Kernével est motivé pour faire tourner le compteur point et but de l'EA Scaër.

11 buts en 7 matchs de championnat, encore décisif ce dimanche, à Pierre Salaun, face à Quéven (2-1)

Rarement un changement de club n'avait été si vite remarqué. L'AS Melgven, en perdant sa paire d'attaquants, Jérémy Hill et Donovan Gicquel (US Trégunc) a perdu gros dans le domaine offensif dans cette intersaison. " Je ne pensais pas partir de Melgven. J'étais vraiment parti pour rester dans ce club, une année supplémentaire. Cela s'est fait au tout dernier moment", reconnait Jérémy Hill. Pour l'EA Scaër, cette signature inattendue et impromptue a été l'élément déclencheur de la nouvelle dimension des Scaërois, qui trois ans, après leur montée, en PH, sur le dernier match contre Trégourez, a pris le pouls de cette division R3 pour être aujourd'hui un des favoris pour une accession en R2, à la fin de la saison. " Nous avons la volonté avec les dirigeants et mon binôme, Anthony Keraudren de convaincre les meilleurs joueurs du secteur de venir à Scaër. Le recrutement de Alan Cueff (AS Melgven) ou Jérémy Hill (AS Melgven) rentre dans ce schéma. Ce sont des joueurs qu'on connaissait et des personnes qu'on savait qu'ils se fonderaient sans problème dans notre état d'esprit", précise Benoît Duval.

En marquant pratiquement à chaque fois, l'EA Scaër s'est trouvé un vrai buteur, une perle rare avec ce Jérémy Hill, originaire de Kernével. " Sur les matchs de préparation, je n'avais pas connu la réussite. Je ne suis pas qu'un buteur. Si je vois un partenaire mieux placé, je n'hésiterai pas à lui faire la passe. Scaër a un jeu porté vers l'attaque. Si je marque beaucoup en début de saison, je le dois à la qualité de mes équipiers. J'ai commencé le football à l'école de football de Kernével, une année à l'US Concarneau en U13, cinq ans au FC Rosporden ensuite pour l'AS Megven en senior". Joueur complet, amoureux du jeu, Jérémy Hill est à la pointe d'une équipe joueuse. " Au premier tiers du championnat, la moitié de l'équipe a marqué des buts. C'est rassurant d'observer que chacun prend part au potentiel offensif de l'équipe. Nous étions en déficit l'an dernier sur les coups de pied arrêtés. On fait attention cette année, à travailler ce secteur aux entraînements", ajoute Benoît Duval.

Après un parcours détonnant sur ce premier tiers de championnat, l'EA Scaër s'est construite l'image d'une équipe redoutable en R3. Plouay attend de pied ferme les Scaërois pour un match déterminant dans l'ascendant psychologique, ce dimanche. Devant soi, un match qui fera encore grandir cette équipe de l'EA Scaër. " On sent une façon de jouer différente de nos adversaires. Personnellement, j'ai moins d'espaces qu'en début de saison. Je subis un marquage individuel plus rapproché". Signe de sa grande forme, d'une marque de respect de ses adversaires pour ce joueur âgé de 24 ans, qui est une des grandes révélations de ce début de saison en R3, poule D.

Christophe Marchand