Brewen et Maël Hiliou: les frères montent la garde à l'EA Scaër

Le 31/01/2018


Au stade Pierre Salaun, les frères Hiliou, Maël, 21 ans et Brewen, 24 ans, se postent en charnière centrale. Réunis côté à côte, cette saison, pour la première fois, ils assurent à leur équipe de l'EA Scaër, une stabilité, une assurance, une qualité d'intervention dans les duels ainsi que la première relance. Poutre de l'édifice des architectes Keraudren et Duval, à défaut de ne jamais avoir joué ensemble, ils se connaissent parfaitement en avouant une complémentarité affective et une connivence sur le terrain. Un est plus au duel, l'autre couvre plus en profondeur. Les deux louent l'esprit de ce club, qui est resté dans du pur bénévolat, sans prime de match pour les acteurs de l'équipe première. Avec ce groupe de copains, renforcés au compte-goutte savamment par les deux co-entraîneurs, Benoît Duval et Anthony Keraudren, l'EA Scaër a été sans doute, avec l'US Concarneau C, en Finistère-Sud,  l'équipe de ligue la plus enthousiasmante de cette poule aller avec 10 victoires, un match nul et aucune défaite. La première l'a été, ce dimanche, face à Guipavas (0-4).

Brewen et Maël Hiliou forment la charnière centrale de l'EA Scaër, 1er en R3, poule D.

La galère des blessures n'a pas épargné Brewen Hiliou. Alors en pleine ascension jusqu'en CFA 2 avec la réserve du Stade Brestois, et au Quimper Kerfeunteun FC en DSE, son genou lui a valu son lot de malheur avec deux ruptures des ligaments croisés. Son frère, Maël, 21 ans, a aussi connu un parcours de formation de haut-niveau régional en étant notamment capitaine et leader au côté des Vincent Favenec, Hugo Piriou, Florian Miossec, Foued Zahafi, des U19 du Quimper Kerfeunteun, auteur d'un 16ème finale de la coupe Gambardella. " Je suis parti du Quimper Kerfeunteun FC pour retrouver l'ambiance de l'EA Scaër. Ma dernière saison là-bas avait été éprouvante, sans aucune victoire dans le championnat en senior"

Revenu sur le même timing à l'EA Scaër, l'état d'esprit est une des valeurs fortes de ce groupe. Comme toute réussite, elle émane d'abord de bonnes personnes. " Comme nous ne donnons pas d'argent, ni prime de matchs, aux joueurs, nous nous recontrons sur la valeur de la personne. On cherche en premier un super état d'esprit avant un très bon joueur. Il n'ya pas de prise de tête. Nous avons eu un bon match test face à Guipavas, ce dimache. Nous avons perdu trop vite les ballons et nous avons subi les vagues", avance Brewen Hiliou.

Capitaine en début de saison, Maël Hiliou, 21 ans, vante aussi la qualité et l'ambiance. " A Scaër, nous avons toujours du monde à voir les matchs. En coupe de France, nous adversaires sont souvent surpris car ils ne s'attendent pas à un tel soutien populaire. Au Folgoët ou à Plaintel, il y'avait deux fois plus de supporters de l'En Avant que de locaux. Nous ressentons la chance de jouer dans une telle équipe. Nous sommes un groupe d'amis sur et en dehors du terrain. Il ne faut pas relâcher sur la poule retour et continuer à vouloir faire du jeu, notre marque de fabrique. Nous avons tous une forte envie de finir champion et d'accéder à la R2"

Dans cette ambition commune, les frères Hiliou s'avèrent indispensables à la stabilité de cette équipe. Brewen, l'aîné de 24 ans, enfin débarassé de ses blessures récurrentes, et Maël, 21 ans, déjà promu capitaine, pur scaërois, vivent à fond leur aventure. Au milieu de cette identité scaëroise qui leur va si bien.