Le 27/05/2018

A Plougastel, la qualif', à Scaër, les regrets

Plougastel Daoulas a réalisé un braquage de maître, à Pierre Salaun, dans ce quart de finale de la coupe du conseil départemental. Un réalisme total de quatre à cinq occasions pour trois buts. En face, l'EA Scaër avait anticipé la saison des vendanges face au but. Notamment l'avant-centre, Jérémy Hill, tellement prolifique dans cet exercice face au gardien. L'avant-centre, Julien Coeff, capitaine, a montré l'exemple à une très jeune équipe en marquant le hat-trick de la qualification. A 10 contre 11, suite à l'expulsion à la 78ème minute du stoppeur, Tanguy Le Reun, Plougastel Daoulas a bizarrement moins souffert en infériorité numérique. Partis sur un jeu direct, les Nordistes ont été dominés copieusement dans le jeu mais ils ont été meilleurs dans les deux surfaces de réparation. Ca suffisait pour se qualifier en demi-finale de la coupe du conseil départemental (2-3, ap).

Sullivan Le Noc a fait souffrir toute la défense adverse par ses numéros d'éclat.

Le public de Scaër, un des plus fidèles et nombreux du Finistère.

Enzo Hervé a tenté de percer le bloc adverse.

Julien Coeff, une leçon d'efficacité

Ce match entre deux champions haut la main en R3 était l'affiche de ces quart de finale de la coupe du conseil. L'EA Scaër et Plougastel FC ne cherchaient pas à jouer le round d'observation. Dans le vif du sujet, de suite, Julien Coeff, avant de prendre une semelle, alertait en profondeur Arnaud Ruban. A la lutte avec le gardien, Guillaume Daniel, le Plougastel touchait en premier le ballon percuté de fouet par le portier. L'arbitre de Plonéour-Lanvern, Tony Goaer ne tergiversait pas et désignait le point du pénalty, au bout de 40 secondes de jeu. Julien Coeff prenait à contre-pied Guillaume Daniel (0-1, 1').

L'EA Scaër donnait le change à son tour. Après une montée à l'abordage, sur un centre, Quentin Derrien frappait dans la terre, Sullivan Le Noc passait par là pour tromper Antoine Dagorn (1-1, 9'). Alors que Scaër cherchait à jouer, Plougastel ne s'embarassait pas en recherchant long, sans relais superflu au milieu de terrain. Il faut dire que les Nordistes, sans Lionel Hertu, Matéo Le Seach, Steven Gourmelen, étaient privés de sacrés élements offensifs. Mais Julien Coeff était bien l'empêcheur de tourner en rond pour les Scaërois. Profitant d'un mauvais alignement de la défense adverse, il filait au but. Son lob subtil redonnait l'avantage aux visiteurs (1-2, 25'). Scaër réagissait toujours. Jérémy Hill servait Anthony Sinquin pour une reprise écrasée (29'). L'éclair de génie de la rencontre venait à la 38ème quand Sullivan Le Noc livrait une action de grande classe. Sur son aile droite, il partait pour un slalom dont il détient le secret. 1,2,3 défenseurs dans le vent, il arivait dans la surface de réparation. Un dernier crochet extérieur lui ouvrit l'axe du but. A bout portant, il trouvait petit filet de Antoine Dagorn (2-2, 38'). Un but d'artiste!

L'EA Scaër reprenait de plus belle en seconde période. Les champions de la poule D malmenaient ceux de la poule B de R3. Or, un acteur allait être le grand bonhomme de ce quart de finale. Le jeune gardien de la réserve plogastelle, Antoine Dagorn, 18 ans, qui sortait un face à face à la manière d'un gardien de handball sur Jérémy Hill (54'). L'avant-centre fuyait la réussite. Son tir rasait encore le poteau (57'). Les locaux appuyaient pour ce 3-2. Enzo Hervé faisait encore briller le portier visiteur (68'). Après son doublé, Sullivan Le Noc provoquait l'expulsion logique pour un deuxième carton jaune de Tanguy Le reun, qui bloquait la percussion de l'ailier de Scaër (78').

Scaër jouait très bien. A une touche de balle dans le mouvement, sur trois relais, Anthony Sinquin avait la balle de la qualification à la 83ème minute mais son tir n'était pas assez déterminé pour tromper un Antoine Dagorn, qui avait de plus en plus la baraka dans ce match. En prolongation, Plougastel-Daoulas réussit le holp-up parfait avec sa gâchette préférée, Julien Coeff. Encore une fois plein de sang-froid dans son exécution (2-3, 99'). Scaër jetait toutes ses forces pour revenir. Jérémy Hill misait sur une tête (105'). Antoine Dagorn sortait le grand jeu sur une double parade coup sur coup sur Jérémy Hill à la 111'. Plougastel sortait un match de guerriers. La meilleure équipe sur ce match n'était pas passée. La plus téméraire et réaliste, si (2-3, ap).