Le 04/09/2019

Anthony Keraudren, la tête pensante de l'EA Scaër

La déception de Plogonnec (4-2) était prégnante, ce dimanche, dans les mots du co-entraîneur-joueur, Anthony Keraudren. Eliminé prématuremment de la coupe de France, à leur entrée au 2ème tour, l'EA Scaër (R2) n'en avait plus l'habitude, après trois parcours consécutifs stoppés au 5ème tour. " Nous donnons ce match par nos erreurs de concentration. Le match tourne définitivement par ce but de Julien De Sousa. Nous le prenons alors que nous étions dans un bon moment. On n'est pas encore capable de rester concentré et appliqué sur un match entier". Capable de fulgurences, à la recherche de continuité, les Scaërois joueront très certainement le haut du tableau en R2. Troisième l'an dernier pour sa première année en R2, Scaër veut passer un palier. Après six années entraîneur-joueur, Anthony Keraudren a choisi, à 32 ans, de prendre du recul pour se concentrer à part entière sur sa fonction d'entraîneur.

L'EA Scaër a trébuché d'entrée en coupe de France, à Plogonnec

Son parcours de joueur indique son attachement à l'EA Scaër. Scaërois, après deux opérations des ligaments croisés à ses débuts senior, il préfère quitter le club par rapport à une politique en inadéquation avec une attache locale. " Je suis parti de l'EA Scaër car je n'y trouvais plus mon compte. Scaër recrutait à cette époque beaucoup à l'extérieur. Beaucoup de jeunes joueurs, dont je faisais partie à l'époque, était bloqué par cette politique". Joueur à Guiscriff, trois ans, à Coray, un an, le retour à Scaër se fera à 25 ans par ce duo d'entraîneurs très complémentaire entre Benoît Duval et Anthony Keraudren. Alors en D1, en 2014/2015, l'EA Scaër bénéficie d'un sacré coup du pouce du destin. Barré par l'Hermine Concarneau pour la seule place accédant à la PH, Scaër grille la priorité aux Concarnois, sur la 22ème journée.

Le match nul de l'Hermine à Fouesnant B (1-1) et la victoire acquise sur Trégourez (4-0) entraînent la dynamique, créateur de la future armature de l'équipe. Enzo Hervé, Brewen et Maël Hilliou (Quimper Kerfeunteun FC), Sullivan Le Noc (FC Quimperlé, US Fouesnant), Jérémy Hill (AS Melgven), Scaër devient à coup de recrutement gagnant et d'un esprit local, une équipe phare du Sud-Finistère. Cette équipe, Anthony Keraudren, éducateur-salarié du club, a forcément été l'inspirateur. " La montée de la B en D1 nous donne une assise. Nous nous considérons pas en favori en R2. L'équipe première a gagné en densité avec 20 joueurs capables d'être aligné pour ce niveau. Je prends de la distance en tant que joueur car les jeunes joueurs à mon poste sont prêts. Il faut leur laisser la place et de l'espace pour qu'ils puissent s'exprimer ".

Avec l'ensemble des postes doublés, au complet, l'EA Scaër présentera une équipe redoutable et assurément redoutée en R2. Mais il leur faudra éviter ses trous d'air des 10/15 minutes qui leur gâche pour l'instant tous leurs efforts dans un match.

Mentions légales