Le 30/09/2019

Mathieu Cadou, le fleuron bannalécois des genêts

La FG Bannalec (R3) a réalisé un grand match de coupe de France face à Guipavas (R1). Ce samedi, il ne manquait seulement la finalité de la victoire et de la qualification mais les locaux ont donné leur meilleur en étant au diapason collectif. Dans ce registre, le meneur de jeu, Mathieu Cadou, 28 ans, apparaît une pièce essentielle du puzzle de Magueye Sow. Revenu de Plescop à l'intersaison hivernale dernière, le Bannalécois valorise ses partenaires en étant dans l'action, jamais dans le commentaire en match. Pas un mot sur le terrain pour afficher un mécontentement passager préférant garder son énergie pour faire la bonne passe et être utile pour son équipe. Son but au tacle rageur à la 10ème minute, en étant à la réception d'un centre, montre son intelligence de jeu en allant toujours vers le sens du jeu. Auteur d'un match exemplaire, il ne pouvait cacher sa déception mélangé à une fierté légitime d'avoir fait jeu égal avec une R1 haut de tableau.

Mathieu Cadou, un élément primordial de la FG Bannalec en R3

En voilà un avec Mathieu Cadou qui avait le talent pour jouer au-dessus tellement il possède cette capacité de bien faire jouer ceux qui l'entourent. Attaché aux jaune et noir, faisant la route d'Arradon dans le Morbihan jusqu'à Bannalec sur les séances d'entraînement et en match, Mathieu Cadou est l'expression même du joueur-club, qui privilégie une atmosphère et un esprit à un niveau. A 28 ans, il arrive au meilleur âge de sa carrière pour être de cette équipe ambitieuse et cohérante, valorisée par l'entraîneur, Magueye Sow. 

Si Guipavas s'en est sorti, ils peuvent pousser un ouf de soulagement car l'adversité a été grande et forte sur ses 120 minutes, à Jean Bourhis. Au coeur du jeu, Mathieu Cadou prend plaisir à être de cette équipe. " Le club se structure en attirant les meilleurs joueurs de la commune. Encore vendredi, nous étions 40 à l'entraînement. En 10 ans de senior, je n'ai jamais connu une telle osmose et  cet effectif à une séance d'entraînement. Le stade sera prêt la saison prochaine. On aura un complexe tout neuf. Les renforts nous apportent une expérience et une motivation. Le collectif fait notre force. L'an dernier, nous avons été bloqué dans le recrutement. Cette année, le groupe est passé de 13/14 en équipe première à 18 pour la R3. On en retire une émulation".

Dans son poste de meneur de jeu, Mathieu Cadou se régale des joueurs généreux dans l'effort autour de lui. Capable de garder un sang-froid constant dans la vision, il aiguille sa zone de passage vers les rapides, M'Bingui, Sow, Trichard ou Plumard. Ces jaune et noir, auteur en R3 d'un match nul face à Mellac (2-2) et une victoire à Trégunc B (0-2), en surprendra plus d'une équipe car ils possèdent en eux une force et une union. Très intéressant dans leur cohérence et leur organisation, ils ont monté sensiblement leur niveau face à Guipavas. Encore perfectible, le promu bannalécois a fait valoir une très belle image, ce samedi après-midi, avec de la qualité dans toutes les lignes, symbolisé par Mathieu Cadou en meneur de jeu.

Mentions légales