Le 17/02/2021

SOUVENIRS & NOSTALGIE. Enzo Hervé, le maestro de l'EA Scaër

16 novembre 2017. Un meneur de jeu, au sens classique, maîtrise l'espace, sa vitesse avec la balle et le timing de la passe. Comme le meneur de jeu, Mezut Ozil, sur son décalage parfait dans l'espace pour l'égalisation de Timo Werner contre la France. A 22 ans, Enzo Hervé rassemble à un niveau amateur les qualités de ce meneur de jeu classique, ce "Trequartista", comme le nomment les Italiens, placé haut au centre du milieu. En récupérant ce joueur formé à l'école de football en 20014/2015, l'EA Scaër a enrichi son jeu, a donné du mouvement et des idées entre sa ligne défensive et offensive. " Je restais sur trois descentes successives au Quimper Kerfeunteun FC, des U19 en senior. Je voulais revenir à l'EA Scaër. Même si ma première année a été tronquée avec une rupture des ligaments croisés au genou, je m'éclate vraiment dans ce groupe. Nous pratiquons un des meilleurs football que j'ai joué. On commence à se connaître par coeur comme le groupe ne change pas beaucoup". 

Enzo Hervé avec Benoît Duval, entraîneur-joueur à l'EA Scaër

Pour les suiveurs du groupe D de R3, l'EA Scaër devient la référence dans ses prestations. Adepte d'un football total, organisé comme la grande époque de l'Ajax Amsterdam, en 4-3-3, avec de vrais ailiers de débordements, comme Sullivan Noc ou Benoît Duval, une charnière centrale formée par les frères Hilliou, Maël et Brewen Hilliou, des milieux de terrains complémentaires avec Anthony Keraudren et le jeune Lucas Rannou, un finisseur hors-pair, Jérémy Hill et un faiseur de jeu avec Enzo Hervé. Cette audace dans le jeu est fortement récompensée en ce début de saison. En ce moment, les Scaërois sont à coup sûr l'équipe la plus enthousiasmante et une des plus talentueuses du Sud-Finistère. 30 buts en 6 matchs, une moyenne élevée de 5 buts par match, à titre de comparaison, Guidel, 2ème meilleure attaque du même championnat, avec Kamel Oulad, Valentin Guillevin, Albasser, affiche 18 buts au compteur. 

Dans ce contexte de football absolu à Pierre Salaun, l'EA Scaër amène sa horde joyeuse à l'assaut des défenses adverses. Sa victoire face à un des gros calibres du 29 Sud, le FC Pont l'Abbé, en coupe de Bretagne, a fait ressortir encore plus ce trait de sympathie immédiate pour cette équipe (2-4). " Nous sommes devenus plus tueurs que l'an passé et plus complet dans nos lignes. L'arrivée de Jérémy Hill (AS Melgven) au poste d'avant-centre nous a fait un grand bien car il nous apporte énormément. Il s'est adapté à notre façon de jouer très vite", précise Enzo Hervé.

Le public de l'EA Scaër, déjà réputé pour sa chaleur, se met à adorer ce style de jeu. Face à Coray, Scaër a réalisé la plus grosse affluence de la journée dans le Finistère, avec 400 spectateurs, à Pierre Salaun, pour ce derby. A Plaintel, dans les Côtes d'Armor, pour le match de 5ème tour de la coupe de France, 100 personnes avaient pris leur voiture personnelle pour faire l'heure et demie de route pour voir leur équipe (les 3/4 des spectateurs du match), au Folgoët, 120 Scaërois s'étaient déplacés pour le 4ème tour de la coupe de France. " Je pense qu'on prend tellement de plaisir à jouer au football qu'on en donne forcément aussi aux autres. On regrette que des équipes ne jouent pas au ballon", mentionne Benoît Duval.

Pour Enzo Hervé, dont la formation est passée par le Quimper Kerfeunteun FC, en jeune, génération 1995 avec les Maxime Etuin, Jocelyn Laurent (FC Lorient), Quentin Le Grand (Quimper Ergué-Armel FC), il détenait même le brassard de capitaine en U17 DH, donné par ses entraîneurs, Anthony Le Pape et Edwin Feunteun. Ce meneur de jeu à l'ancienne a été replacé, cette année, au centre du terrain. " Je retrouve mon poste de jeunesse. J'ai toujours joué à cette place en football à 11. J'aime bouger sur le terrain. Après, on parle beaucoup de notre potentiel offensif mais il faut mettre tous les joueurs en avant car derrière, c'est costaud aussi. On reste mesuré dans notre réussite actuelle. Nous ne voulons pas passer pour ce que nous sommes pas. Nous restons dans le jeu et la recherche du plaisir. On s'éclate vraiment".

Et ça marche! L'EA Scaër est invaincue en ce début de saison. Avec un groupe plus affirmé et homogène, les joueurs de Anthony Keraudren et Benoît Duval ont pour ambition une montée en R2 au même titre que Plouay, Guidel ou Quéven dans leur groupe. Cet assemblage de très bons joueurs régionaux et locaux, donne une énergie spectaculaire dans leur contenu dominical. Seul ombre au tableau, des blessures qui pourraient stopper cette cavalcade joyeuse, comme celle de Mickaël Jambou, le latéral gauche à Pont l'Abbé. Mais l'EA Scaër a de la ressource, à l'image de l'émergeance de ce nouveau talent offensif prometteur, Quentin  Derrien, 18 ans.

Mentions légales