Maudit doubles pour le TC Quimperlé

Le 22/11/2017


Après deux matchs nuls à Blagnac et contre Bordeaux Primrose (3-3) et une victoire à Arras (2-4), le TC Quimperlé recevait Grenoble pour l'avant dernière journée du championnat. Les joueurs de Philippe Huon devaient remporter une deuxième victoire pour garder espoir d'une hypothétique qualification pour la finale de Lannion. Comme l'an dernier, où les Quimperlois avaient failli empocher un deuxième sacre national après celui décorché en 2012 à Marcq en Baroeul. N'ayant pas remporté la rencontre contre Bordeaux, les Quimperlois luttent désormais pour conserver une place parmi les trois premiers, qui leur assureraient trois réceptions sur cinq à Kerbertrand en 2018/2019 dans l'élite du tennis français. L'équipe du TCQ était la même que celle de samedi dernier. Evan Furness (19 ans) retrouvait Corentin Denolly (20 ans), dans un premier duel. Le Pontivyen connaissait un vrai déclic sur ses courts d'entraînement en se montrant extrêmement solide dans l'adversité. La victoire en deux sets lançait Quimperlé. Dans l'autre, en même temps, sur le court du fond, Luca Vanni, le Transalpin, tombait sur un roc avec l'Espagnol, Roberto Ortega Olmedo. Le tie-break redonnait les deux équipes à égalité (1-1). 

Maxime Authom et Géro Kretschmer (TC Quimperlé) laissent échapper de précieux points en double.

Les Quimperlois sortaient alors leurs deux cartes maîtresses, les deux plus sûres et expérimentées avec le lion de la Louvière, Maxime Authom et le Géorgien, Nikoloz Basilashvili. En deux sets chacun, ces derniers mettaient le TC Quimperlé sur la voie royale avant les deux derniers doubles. Cependant, méfiance , car le scénario de Bordeaux Primrose pouvait poindre à l'horizon, avec un avantage 3-1 sur les simples réduit à néant sur les doubles (3-3). Les premiers sets n'engagèrent pas à l'optimisme. Quimperlé était derrière Grenoble sur les deux derniers matchs à 0-1. Il fallait réagir sous peine de voir s'envoler la dernière chance de finale à Lannion en décembre. En dépit d'une réaction sur un des deux doubles, la verve de Charles-Antoine Brézac, n'a pas été remplacée. Le TC Quimperlé voit encore une fois l'adversaire revenir à sa hauteur au score final (3-3). Ce samedi, les Quimperlois revevront le TC Paris pour leur dernier match de leur championnat. La bonne nouvelle est le maintien du TC Quimperlé pour une huitième saison en D1 Française.

5ème journée de Division 1 Elite:
Salle de Kerbertrand

TC Quimperlé - TC Grenoble 3-3

LES EQUIPES : 

TC QUIMPERLÉ : Nikoloz Basilashvili (GEO, 60°), Luca Vanni (ITA, 172°), Maxime Authom (BEL, 599°), Evan Furness (FRA, 590°), Gero Kretschmer (GER, 140° en double) et Alexander Satschko (GER, 157°en double).

GRENOBLE TENNIS : Jozef Kovalik (SVK, 163°), Uladzimir Ignatik (BLR, 171°), Roberto Ortega Olmedo ( n°309), Hugo Nys (FRA, 638°), Corentin Denolly (FRA, 469°), 

Les résultats des matchs:

Les simples:
Avantage TC Quimperlé 3-1

Evan Furness (n°590 ATP, TC Quimperlé) bat Corentin Denolly (n°469 ATP, Grenoble) : 7-6 (7-5), 6-4

Luca Vanni (TC Quimperlé, n°172) est battu par Roberto Ortega Olmedo ( Grenoble, n°309) : 6-3, 1-6, 6-7 (7-4)

Maxime Authom (TC Quimperlé, n°599) bat Hugo Nys (Grenoble, n°638) : 7-5, 6-2

Nikoloz Basilashvili (TC Quimperlé, n°60) - Jozef Kovalik (Slovaque, n°163) : 7-6 (8-6), 7-5

Les doubles:

Avantage Grenoble 0-2

Alexander Satschko/ Gero Krestschmer (All) - Hugo Nys/Ortega Olmedo (Grenoble) : 2-6, 7-5, 0-1 (7-10)

Luca Vanni/Maxime Authom - Corentin Denolly/ Kovalik : 4-6, 3-6