Le 18/10/2021

Dans leur cocotte de Cullompton, les Arzelliz (D1) passent encore un tour face au FC Pont l'Abbé (R2)

Et dire que les Arzelliz Ploudalmézeau ont failli être sorti dès le premier tour par une D3, à l'extérieur, l'Avel Vor de Saint-Pabu, quand Emmanuel Com ramena les deux équipes à égalité, à la 94ème minute (2-2, victoire 6-7 TAB). Les Rouge et Blanc avaient poussé un grand ouf de soulagement, ce 29 août. Un mois et demi, après ce premier tour passé par la petite porte, les voici affrontant dans deux semaines, le 6ème tour de coupe de France, en qualité  de cendrillon breton de la compétition, et seule équipe de district parmi les 28 du plateau. Le terrain de Cullompton aime les exploits, cette année, les Arzelliz n'ont pas oublié la tradition maison, de faire tomber des équipes hiérarchiquement supérieures. Déjà trois au scalp des joueurs de Abers, Portsall, le voisin (1-0, R2), Plouzané (1-1, TAB, N3) et ce dimanche, le FC Pont l'Abbé (R2, 2-1), cette terre d'exploit, cette cocotte minute portée à ébullition, les dimanche de coupe de France, Ploudal' se gargarise à faire passer à la moulinette des équipes de ligue. Une bonne dizaine en trois ans, avec le gain de la coupe du Finistère ( victoire en finale face au SC Morlaix, R2, 1-0, ap), en 2019. Le plus fort avec cette équipe des Arzelliz est de repéter ces exploits dans le temps et de trouver des ressources mentales, techniques et physiques, pour se  mettre à niveau sur les 90 minutes de jeu. Même mené par Pont L'Abbé pour la première fois, dans cette coupe de France, avec un coup-franc très bien joué de Mattéo Gourmelen trompant le portier local, Kylian Le Goff, (0-1, 68'), les Arzelliz ont retrouvé le mordant nécessaire pour finir en trombe, égalisant par Alan Louédoc (1-1, 72') avant que Clément Le Hiress trompe Youenn Toulemont et donne la victoire aux Arzelliz à la 82ème minute (2-1).

" On est tombé sur une très bonne équipe du FC Pont l'Abbé. Nous avions pris nos renseingements, on savait qu'ils commencaient souvent mal leurs matchs mais les finissaient en trombe. Nous avons été en grande souffrance, pendant les 25 premières minutes de la seconde période. Ils nous marquent un but, ils ne passent pas loin du 2ème but. Dans les têtes, ça nous aurait fait mal. Juste avant leur but, on tape aussi la barre transversale par Baptiste Kerouredan. J'ai toujours des doutes sur le coup-franc qui amène leur but. Pas sûr qu'il y'ait faute, mais ça fait partie du jeu. Le coup-franc est super bien placé. Pont l'Abbé a été un très bel adversaire, ce n'était pas le même football que Plouzané. Peut-être moins fluide que Plouzané, mais plus tranchant offensivement. Ils nous ont fait mal, mais mes joueurs ont montré de l'orgueil et du caractère. On égalise, on se dit qu'on s'en sort bien avec le 1-1, qu'on peut jouer la loterie aux pénaltys. Sur un incident de jeu, un joueur sort avec une minute de pause. A 3/4 joueurs, ils se regardent et comprennent qu'il faut mettre ce 2ème but. Ca se joue à ça aussi, ils ont un coup derrière la tête, on voulait les presser encore pour qu'ils craquent. La coupe, c'est aussi ça. Avoir du répondant, montrer de la personnalité, comme je leur ai dit, on rentrera aux vestiaires, à la fin du match, il n'y aura pas de session de rattrapage pour le recalé. On a été chercher ce plus dans la motivation de groupe. Ca fait du bien de passer face à une belle équipe", affirme Jérôme Fagon, le coach de cette étonnante formation des Arzelliz.

Dans le groupe le plus costaud de D1 du Finistère, les Arzelliz Ploudalmézeau ont des combats tous les week-ends, en championnat, ce qui leur aide à performer aussi bien et loin en coupe de France. " Ma priorité, c'est le championnat. Si j'en vois un qui lève le pied face à Plabennec C, il lèvera aussi le pied pour le 6ème tour. On va être attendu tous les dimanches. Milizac B, Plabennec C, Lannilis, Lampaul FC...., c'est une poule où le vainqueur arrive très armé en R3. Les joueurs ont égalé le record du club en 2006 face à Lamballe (2-4). Je jouais dans l'équipe, maintenant, je me retrouve à la tête de cette équipe. Ca respire les mêmes valeurs, la même notion de groupe. C'est les uns pour les autres".

Pour les Pierre Fotré, le capitaine, ou Jemisson Fernandez, le meneur de jeu, l'instant est précieux après avoir autant bataillé en district. Cette lumière du 6ème tour met en valeur tout ce groupe, composé à 95% de jeunes formés au club. A un tour de l'entrée en lice de la Ligue 2, les Arzelliz se mettent à rêver grand ouvert, ils ont une très grande chance de recevoir au prochain tour, en la qualité de petit poucet breton. Assuré de recevoir n'importe quelle équipe, excepté une R3, quelque soit l'ordre du tirage, les joueurs des Abers seront armés, encore plus fort dans ce stade qui leur donne des ailes. Face à 600 spectateurs, les Arazelliz se sont qualifiés face à Pont l'Abbé. Ce dimanche, ils retrouveront l'anonymat du championnat, où ils jouent devant une 50aine de spectateurs ( 20-30 entrées payantes) avant de replonger dans leur bouillon préféré, en ce drnier week-end d'octobre.

Toutes les photos créditées Jean-Louis Boutruche

Mentions légales