Le 20/07/2022

27 ans après, Valentin Madouas reprend la même trajectoire que son père

Pour la première incursion dans les Pyrénées, les bretons de Groupama FDJ se sont distingués. Au classement général, David Gaudu en terminant avec le maillot jaune, retouve le TOP 5 du classement. Il profite de la défaillance de Romain Bardet pour reprendre des places. Un autre Finistérien réalisait une remontée au classement. Valentin Madouas, en terminant l'étape à  seconde place, regagne près de cinq minutes et s'installe à la 14° du général. Le 16 juillet 1995, un autre breton avait réalisé une performance comparable au cours de la première étape dans les Pyrénées. Le 16 juillet 1995, le Rennais Laurent Madouas au cours de la 14° étape Saint Orens Gameville - Guzet Neige, s'emparait de la seconde place.

Dans le col d’Agnès la deuxième difficulté du jour, le breton de Castorama, remarquable quelques jours auparavant à l’Alpe d’Huez, se lancait seul à la poursuite du grimpeur italien Marco Pantani qui le devancait de 55 secondes au pied de Guzet-Neige. A l'arrivée, trois coureurs venaient mourir à quelques mètres (Indurain, Gotti et Riis). A l'issue de cette étape, le breton s'installait à la 12ème place du classement général. Comme dans le giro, la même année, le père de Valentin Madouas signait une douzième place au général à Paris. 

Valentin Madouas franchit la ligne d'arrivée à la seconde place. Crédit photo Groupama FDJ

Hier, dès le départ de la 16° étape Carcassonne - Foix, un groupe de près de 30 coureurs parvenait à s’extirper après seulement quelques minutes de course. Attentifs dès le kilomètre 0, Olivier Le Gac, Valentin Madouas ainsi que Michael Storer prenaient tous trois le bon wagon. Michael Storer, le grimpeur australien, basculait avec six autres coureurs au sommet du Port de Lers tandis que Valentin Madouas parvenait à rentrer dans la descente menant au Mur de Péguère. Le canadien Hugo Houle avait pris ses distances avec ses compagnons d'échappée et remportait l'étape. Derrière, au terme de son sprint, le Brestois se contentait de la deuxième place du jour, Michael Storer héritant lui de la cinquième après un gros travail en poursuite. Vingt sept ans après, le fils reprend la même trajectoire du père en s'illustrant dès la première étape des Pyrénées. En 1995, il terminait à la 12° place au final. Actuellement 14° au classement, Valentin Madouas peut profiter des deux prochaines étapes Pyrénéennes pour améliorer son classement.

Source Groupama FDJ

Mentions légales - Protection des données - CGU / CGV