Le 11/09/2021

Les Rebelles sont sur le bon chemin à Rostov

Le Brest Bretagne Handball a vécu un après-midi frustrant en Russie, courant tout le match après le score face à Rostov mais ne finissant qu’à deux unités au buzzer final (26-24). Après avoir bafouillé leur match de mercredi à Bourg-de-Péage, les Rebelles ont en tout cas relevé la tête et montré de très belles choses, notamment en défense face à un poids lourd européen. Après cette première semaine compliquée, elles vont maintenant revoir l’Arena et ses supporters pour tenter de débloquer le compteur. Elles n’auront pas de mal à trouver le sommeil demain soir. Dimanche, tard dans la soirée, quand leur avion se posera à Brest, les Rebelles en auront fini avec une semaine harassante, entre longs voyages en train pour rejoindre Bourg-de-péage et vols interminables pour rallier le sud de la Russie. Au milieu de tout ça, elles auront disputé deux rencontres alors oui, le retour à l’Arena devant des fans enthousiastes fera le plus grand bien aux Brestoises. Les deux revers concédés ne font évidemment pas de bien au moral mais la prestation observée ce dimanche à Rostov n’avait pas grand chose à voir avec la partition cafouillée quelques jours auparavant dans la Drôme.

« On voulait tous voir mieux que face à Bourg-de-Péage, acquiesçait Pablo Morel. On était contrariés par notre match là-bas, et je trouve qu’on a su élever notre niveau pour répondre présent. Il faut qu’on s’attelle maintenant aux petit détails ». Effectivement, il n’y a pas eu un fossé énorme ce dimanche entre un Rostov renforcé à l’intersaison par deux valeurs sûres de Ligue des Champions, Eduarda Amorim et Béatrice Edwige, et un BBH en phase de transition après plusieurs départs durant l’été. « On continue d’apprendre mais malgré ça, on n’est pas si loin, poursuivait Pablo Morel. On a vu un bel état d’esprit et je suis persuadé qu’on sera encore meilleurs sur les prochains matches ».

LIRE L'INTÉGRALITÉ DE L'ARTICLE SUR LE SITE DU BBH

Mentions légales