Le 03/08/2021

Objectif Or pour Camille Lecointre et Aloïse Retornaz

Après les courses 9 et 10 courues ce jour, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz sont deuxièmes au classement général provisoire, à 14 points des Britanniques, leader, et ont rattrapé les Polonaises qui étaient jusqu’alors devant elles au général ! Une belle opération en cette dernière journée de courses qualificative. Les françaises, enjouées mais concentrée sont prêtes à tout donner car demain, lors de la medal race, tout sera encore possible pour le titre Olympique. 

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont terminé leurs deux manches du jour en 10ème et en 4ème position. « Aujourd’hui les Britanniques ont creusé l’écart et sont bien devant, mais le point positif c’est qu’on a pu rattraper notre retard sur les Polonaises, et creusé l’écart avec les poursuivantes. » expliquent les françaises. Pour Camille et Aloïse, « les manches 9 et 10 n’étaient pas évidentes aujourd’hui, on était sur le rond ‘Zushi’ qui est bien fourbe ! C’est une zone de course difficile sur laquelle c’est hyper dur d’établir une stratégie et de prendre les bonnes décisions. ». Selon leur coach, Gildas Philippe, « les filles ont fait une journée qui n’est pas extraordinaire, mais pas ridicule non plus car elles avaient une grosse pression pour continuer à bien naviguer et surtout pour rester sur le podi um. Demain, en medal race il faudra être fort dans la tête pour résister à la pression des Britanniques qui vont les marquer car Camille et Aloïse sont les seules à pouvoir les battre. Il faudra aussi résister aux Polonaises et aux Slovènes qui vont essayer de revenir fort mais elles sont dans de bonnes conditions, on a déjà fait des medal races plus chaudes que ça ! ». Pour Camille Lecointre et Aloïse Retornaz « il ne faut pas oublier que la medal race est notre point fort. On manœuvre bien, tactiquement parlant on s’en sort souvent mieux que les autres. On vient quand même avec ce petit avantage ! ».

Crédit photo DR   

Les doubles championnes d’Europe (2019 et 2021), et vainqueurs du test event sur le site Olympique en 2019 auront fort à faire avec les Britanniques, qui ont 14 points d’avance et dont la barreuse, Hannah Mills était devenue championne Olympique à Rio en 2016 et vice-championne Olympique à Londres en 2012. Les Polonaises, partenaires d’entraînement des Françaises sont troisièmes au classement général provisoire 4 points derrière les Françaises. « C’est carrément surprenant de les voir à cette place, ce sont des filles qui naviguent bien, qui vont souvent assez vite – et c’est pour ça qu’on les a choisies comme partenaires d’entraînement – mais qui ont plus de difficultés en régate normalement. L’idée de s’entraîner ensemble était de faire progresser tout le monde, et c’est réussi car on est deuxièmes et les Polonaises sont troisièmes ! » détaille Gildas Philippe. Enfin, les Slovènes, quatrièmes sont à 13 points des Françaises. C’est aussi une surprise de les trouver là car elles avaient terminé en quinzième position aux derniers championnats du monde à Vilamoura.

Mentions légales