Le 30/09/2021

Goulien Sports, cap ou pas cap face à Lamballe?

Six ans après AS Plouhinec (DSR) - FOLCLO Lorient (DRH, 1-3), le Cap Sizun vivra un nouveau 4ème tour de la coupe de France. L'instant est précieux, il est unique même pour le club de Goulien Sports, 430 habitants, et plus petite commune bretonne représentée à ce niveau de compétition. A évènement exceptionnel, préparation du même ressort, les Gouliennois se préparent à recevoir un calibre supérieur, le Lamballe FC, entraîné par Nicolas Laspalles, un ancien joueur professionnel, vainqueur du championnat de France avec le FC Nantes, et finaliste de la compétition en 1997 avec l'EA Guingamp et son avant-centre phare, Sébastien Blanchet. Les joueurs de Vincent Diers et Laurent Magadur savent la difficulté de la tâche, mais joueront leur carte à fond, sur leur terrain. Parti de la D3, en 2017, revigoré par les arrivées communes d'Anthony Brehonnet et Mickaël Bosso, en 2018 (AS Plouhinec) suivi de leurs compères, Mathieu Berriet ou François Fouquet, Goulien Sports a réalisé un début de saison optimale, avec cette qualification historique au 4ème, à CS Penmarc'h (R3, 1-1, 2-4 TAB). " Beaucoup de supporters ont été émus et très heureux, en rentrant sur le terrain féliciter les joueurs à Penmarc'h. On prépare la réception de Lamballe, on y passe pas mal de soirées en ce moment", assure Régis Tréanton, arbitre pour le club, et dirigeant du bureau. Avec trois équipes senior, 55 à 60 licenciés, Goulien Sports respire la joie et la fierté d'être à ce cap symbolique, un objectif déclaré en début de saison par le nouvel entraîneur, Vincent Diers. " Oui, c'était clairement un objectif important de notre saison, et aussi nous voulons faire belle figure dans notre championnat D1, poule C".

Légende: Le président, Thibualt Donnart, entourés de Laurent Magadur et Vincent Diers, le coach-adjoint et coach de cette équipe de Goulien Sports, qualifiés pour le 4ème tour de la coupe de France.

Teddy Jamin, Thibault Donnart, le président-joueur, le gardien, Alexandre Moullec, les jumeaux Carval, Quentin et Maxime, ressentiront une forte émotion, à l'entrée sur le terrain, face au Lamballe FC. Ces cinq purs Gouliennois se frotteront pour la première fois à une équipe chevronnée et ambitieuse de R1. Le capitaine de cette équipe, Anthony Brehonnet, auteur de la tête du but égalisateur à Penmarc'h à la 81ème minute, se rappelle encore du dernier grand moment en coupe de France, au 3ème tour en 2006/2007, et pour cause car il était dans le camp d'en face avec le Stade Quimpérois (CFA 2, 0-6). " Ca fait déjà 14 ans. Je me rappelle des frères Carval, passés sous la main courante en jouant au ballon. Ils avaient trois ans, à l'époque. Leur père, Steven était sur le terrain, à Goulien. Ca fait drôle maintenant de les voir, avec nous jouer, ce 4ème tour. Ca passe vite et il faut en profiter de ses moments à fond".

Dernier espoir du Cap Sizun, Goulien Sports fédère sur ses valeurs, imprégné et attachant dans sa conception " Carpe Diem" du football amateur. Se focalisant uniquement sur l'instant présent, sans tirer de plan sur la comète à long terme, le club se galvanise de ses challenges d'équipe. L'ambiance du club-house refait est symbolique du club, avec la tradition du vendredi soir, après l'entraînement, du jambon cru, coupé à la machine, disposé au fond à gauche.

Jusqu'aux caisses, ou au pot de fleur, l'écusson Goulien Sports s'arbore et s'imprègne des lieux. " Nous n'avons pas d'école de football, ni d'équipes en jeunes. On est en association avec d'autres clubs du Cap Sizun. Nous avons déjà réalisé un parcours historique en étant la première équipe de Goulien Sports à accéder au 4ème tour. Les maillots représentent forcément beaucoup. Ce dimanche, ça sera la fête de tout le club. Nous aurons un autre challenge à aller chercher en fin d'année, car le club ne s'est jamais maintenu en D1. Avec l'effectif qu'on a, on espère finir le plus haut possible. Nous sommes dans une région, où c'est dur de retenir les jeunes, qui partent ailleurs en études ou dans le travail. Il y'a aussi moins de jeunes qui jouent au football. Il y'a toujours des jeunes de qualité mais le tissu est moins dense qu'aparavant", renchérit Thibault Donnart, le président.

Perdant Judikaël Friant (Stella Maris Douarnenez), Tony Le Bihan (ES Mahalon-Confort Meillars), Brendan Donnart (arrêt), récupérant Romain Jaffry, Yohan Lucas ( Stella Maris) ou Alan Perherin ( non muté), Goulien Sports n'a pas beaucoup bougé à l'intersaison. " On réalise un début de saison coorect, juste entâché par une ombre au tableau, avec notre défaite à la Stella Maris C (4-1). Nous avons eu un relâchement, après notre qualification contre Penmarc'h. Nous avons quelques blessés, qu'on espère récupérer dimanche, contre Lamballe. C'est le lot de toutes les équipes. Nous n'avons pas un efffectif extra-large, mais il y'a de la qualité pour jouer dans le haut de tableau de notre poule. On a déjà réussi notre parcours en coupe de France, mais nous serons extrêmement déterminés à fsortir un match de coupe face à Lamballe", souligne Vincent Diers, l'entraîneur de cette équipe.

Les Mickaël Bosso, Anthony et Jérémy Brehonnet, François Fouquet, Mathieu Berriet, revêtiront une nouvelle fois ce maillot labelisé Coupe de France, ils entraîneront tous leurs partenaires dans leur sillage, à l'image d'une foi locale, qui fait que l'exploit est possible. " Les Arzelliz (D1) ont bien battu Plouzané (N3), au tour précédent, pourquoi pas nous sur ce tour", conclut Vincent Diers.

Ce dimanche, à 15h, Goulien Sports (D1) - AS Lamballe (R1)
Stade de Kerros
4ème tour de la coupe de France

Mentions légales