Le 05/10/2021

La fête malgré la défaite à Goulien Sports

Estimé entre 250 à 300 spectateurs, plus de la moitié de la population de la commune, la fête a été belle dans le Cap Sizun, à Goulien, au stade de Kerros, ce dimanche. L'adversaire, Lamballe, avait traversé la Bretagne, pour aller à son extrêmité Ouest, dans cette commune capiste. Là bas, dans un stade chauffé à blanc et décoré pour l'occasion, les Gouliennois ont vendu chèrement leur peau. Le petit, en D1 a résisté toute la première mi-temps, et s'est battu avec ses armes, rentrant à la mi-temps avec un déficit d'un but seulement (0-1, 36'). " On s'était hissé au niveau d'une R3, le tour suivant, mais là, on s'est aperçu du fossé entre une R3 et une R1. En face, il y'a des individualités de gros niveau. Le deuxième but d'entrée de reprise de mi-temps nous fait mal, mais respect aux joueurs, car ils n'ont jamais lâché le morceau, même à 0-3, 0-4. Ils ont toujours lutté pour éviter d'en prendre un autre. Je leur avais dit qu'un maillot, ça se respecte, et qu'il faut en avoir conscience à chaque minute jouée. Ils ont été valeureux, on a puisé fort logiquement physiquement". 

Légende: Goulien Sports (D1) peut être fier de son parcours et sort la tête haute face à Lamballe FC (R1)

Battu 0-5, dont un doublé de Sébastien Blanchet, Goulien Sports (D1) a vécu l'ambiance grisante et particulière d'être l'épicentre de l'attraction, pendant tout un dimanche. Portés par un tout stade, les Gouliennois ont fêté ça dignement. " C'est la récompense de tout un club, d'un groupe de joueurs, des dirigeants. Ca passe vite ces moments, on voudrait les retenir mais ça file à une vitesse. Je n'ai pas vu mes joueurs gambergés, ou être tétanisés par l'évènement. On ne jouait pas à armes égales face à cette équipe qui nous était largement supérieure, mais on a lutté, et nous garderons cette satisfaction d'avoir été dans le coup sportivement jusqu'à la mi-temps. Maintenant, nous devons vite nous remettre dans le championnat. C'est le risque de la coupe que de laisser des forces. Nous avons fêté ça dignement, après, entre nous. On a vécu l'ensemble, l'avant, le match et l'après, on a fait la fête dans un bel esprit. Nous avons quelques blessés, Sacha Kerouedan, qui se blesse rapidement, Yohan Lucas, aussi, qui n'était pas apte physiquement à tenir un match, mais avec les circonstances, il a aussi tiré dessus. On sera diminué ce week-end, mais nous avons vécu beaucoup de bonheur, avec cette coupe de France", conclut Vincent Diers, le coach de cette équipe de Goulien Sports.

Ce dimanche, Goulien Sports (D1) reprendra le chemin du championnat de sa poule C en D1 avec la réception de Combrit Sainte-Marine, à 15h30, dans son stade.

Mentions légales