Le 26/10/2021

Clovis Coquard : "J'aime l'idée d'être le dernier rempart"

Quel est le point commun entre Jean-Paul II, Albert Camus, le Che Guevara et Clovis Coquard ? Vous donnez votre langue au chat ? Ils ont tous été gardiens de but mais le dernier cité (et pour cause !) est le seul encore en activité (en R1 au FC Châteaulin). Plaisanterie mise à part, la micro-liste donne une idée de la variété mais aussi de la singularité des personnalités qui ont joué à ce poste. Pourquoi et comment devient-on gardien de but ? Avec le goal châteaulinois Clovis Coquard (le dernier rescapé de notre prestigieuse liste), on a essayé de dérouler le fil conducteur. Et d'abord, la question que tout le monde se pose : Pour endosser le maillot du gardien, ne faut-il pas être un peu maso, aimer prendre des coups ? "Eh bien ! Non! coupe le gars de Quéménéven. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, je trouve que le gardien est globalement moins exposé que le joueur de champ. On prend plus rarement des coups à condition d'anticiper, d'être le premier sur le ballon."

Légende: Arrivé de l'US Quéménéven (PH), Clovis Coquard est le titulaire au poste dans les buts du Châteaulin FC en R1. ( Crédit photo de une: DR)

Et l'étiquette de de kamikaze que l'on vous colle souvent, vous l'acceptez ? "Disons plutôt que pour porter le maillot, il faut être un peu extravagant. Par exemple, il m'est arrivé de terminer un match ou un entraînement dans un tel état que je suis allé directement à la douche tout habillé après."

Solitaire, au moins ce qualificatif  vous ne pouvez le nier? " Non mais c'est le poste qui veut cela parce qu'on s'échauffe à part, qu'on ne célèbre pas le but avec les copains. Et c'est vrai que pendant le match, j' ai parfois moi-même l'impression que je ne pratique pas le même sport ou alors que je suis spectateur. Allez !  je l'avoue : même si je pense être quelqu'un de sociable, j'aime aussi me mettre à l'écart."

Et comment appréhendez-vous l'angoisse du gardien de but au moment du penalty (référence au célèbre roman de l'Autrichien Peter Handke) ? Encore un grand moment de solitude, non ? " Je vous arrête tout de suite. Le gardien a tout à gagner à ce moment-là. C'est le tireur qui se sent seul. J'aime bien d'ailleurs le côté intox de la situation où tu amènes par un simple regard ou un placement le tireur à tirer là où tu l'as décidé."

Stylé ! Un peu comme la tenue vestimentaire du gardien de but : le maillot noir du légendaire Lev Yachine ou la casquette de Marcel Aubour pour les plus jeunes. Mais alors ? Il y aurait un côté flambeur et m'as-tu-vu chez le gardien ? " Pas spécialement, ricane Clovis. Je l'avoue : le noir ou le gris, je n'aime pas. Moi, mes couleurs de prédilection, ce sont le jaune et le vert, mais c'est juste un clin d'oeil à mon club de coeur de toujours le FC Nantes."

Bien, bien...  mais tout cela ne nous dit toujours pas comment notre ami Clovis Coquard est devenu goal ? Une vocation ? "Non, un pur hasard. Au début j'étais joueur de champ à Quéménéven. Et à 8-9 ans, en Benjamin donc, on n'avait plus de gardien. Le club cherchait un volontaire. Je me suis proposé. Cela me convenait bien. J'ai toujours aimé l'idée dêtre le dernier rempart." Le destin d'un (très bon) gardien de but tient parfois à peu de choses...

BONUS : TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR CLOVIS COQUARD
Sur les qualités du gardien : "L'attitude et la voix sont aussi importants que tout le reste."
Sur Quéménéven, son club formateur : "J'y ai vécu de grand moments notamment la montée en PH avec Régis Corre et Yohann Seznec. Une particularité : on était 8 gauchers dans l'équipe."
Sur les rapports avec les autres gardiens : "Il y a une forme de solidarité entre nous. Avant le match, le goal c'est l'adversaire que je salue en priorité et une fois la partie terminée, je le félicite volontiers."
Sur la concurrence : "Je l'accepte et je l'aime bien. C'est ce qui fait avancer. J'aurai sinon tendance à me reposer sur mes lauriers. Le jour venu, je serais prêt à céder ma place au jeune gardien de la B, Jordan Abiven."
Sur ses passions en dehors du foot. "La musique et la pétanque, sport de précision; J'aime aussi à me retrouver avec les copains."

Rubrique carte blanche, à Marc Férec

Mentions légales