Le 26/10/2021

Le coup fumant de l'US Concarneau à Bourg-en-Bresse

A égalité avec le Lavallois, Geoffrey Durbant, Fahd El Khoumisti ( 7 buts en 11 matchs), le Ruud Van Nistelrooy concarnois, a encore frappé à deux reprises, en première mi-temps. Menant 0-2, grâce à son artilleur préféré, les Thoniers ont résisté jusqu'au bout à l'emprise bressane, sur la seconde période. Avec la baraka nécessaire, au pénalty de Thibault Jaques sur la barre transversale concarnoise, à la maestria de Vincent Viot, dans les buts pour s'opposer à un tir précis de Maxime Blanc, ou en s'étirant parfaitement pour détourner le deuxième pénalty local, d'Anthony Scarmorzzino, Concarneau a fait front dans la tempête, tout en ayant pris les devants en première période. Le coup est même fumant, avec la défaite du dauphin, Bourg-en-Bresse (0-2) et aussi celle du leader, Annecy, à Avranches (2-0). Les Concarnois sont toujours troisièmes mais se rapprochent à un point de la deuxième place, et deux du fauteuil de leader. Cette victoire en terre bressane marque tous les progrès de cette équipe concarnoise, qui sait piquer et faire le dos rond quand la circonstance l'exige, à l'image de cette seconde période, dominée par les Burgiens.

Légende: Fahd El Khoumisti a encore mis les gaz, à Bourg-en-Breszee, doublé personnel et victoire concarnoise en pays de Gex. Crédit photo: Pascal Priol

Le scénario était presque idéal. L'infernal duo concarnois se mettait en forme, Amine Boutrah était lancé sur son côté, son centre trouvait au cordeau, Fahd El Khoumisiti, ne laissant aucune chance à Anthony Maisonnial (0-1, 3'). Bourg-en-Bresse partait avec un handicap certain, dans ce match au sommet de cette 12ème journée. 

Concarneau avait finement préparé son affaire. A la 26ème minute, Amine Boutrah, était tout proche de mettre le but du break, sur un service fin de Thibault Sinquin. Rentré à la place d'Amine Boutrah, sorti sur blessure, Antoine Rabillard s'inscrivait entre deux lignes, décrochait, Félix Ley récupérait pour décaler Fahd El Khoumisti. Son sang-froid dans la surface, était remarquable. Alors que toute la défense pensait à la frappe suite à son premier contrôle, il enrhumait son défenseur pour s'ouvrir la voie du but par un crochet intérieur. Avant de frapper intelligement côté fermé du gardien, qui l'attendait plus vers le côté opposé (0-2, 35').

A 0-2, au stade Marcel Verchère, Concarneau avait réalisé la première mi-temps parfaite. Dès la reprise, les mouches semblaient changées d'âne. Bourg-en-Bresse se voyait octroyer un pénalty, à la 47ème minute. Le défenseur central, Thibault Jaques s'en chargeait mais l'ex-capitaine de Chambly, trouvait la barre transversale. Les Thoniers s'en sortaient à bon compte. Peu avant l'heure de jeu, Anthony Ribelin agitait le côté droit, son centre arrivait pour Maxime Blanc, qui pensait réduire la marque. C'était sans compter sur Vincent Viot, magistral pour sortir ce tir, en allant très vite au sol (57'). La tempête bressane s'abattait sur les cages concarnoises.

Sur un ballon lobé, Mathieu Ezikian était le premier sur le ballon, Vincent Viot dans son élan le bousculait. L'arbitre donnait un deuxième pénalty pour les Burgiens. Ce coup-ci, le Niçois, Anthony Scamorzzino y allait. Vincent Viot le sortait, de la même manière et du même côté qu'il avait paré le tir de Maxime Blanc, peu de minutes auparavant (63'). La chance était passée. Garita, l'avant-centre, était un poil trop court pour bonifier un bon centre (79'). Concarneau se donna des temps importants d'aérations. En fin de match, Landry Nomel et Félix avaient aussi des balles de KO. Le coup aurait été rude pour des Bressans, qui n'avait pas déjoué, mais ils étaient tombé sur des maîtres dans l'art de l'exécution, parfaitement équilibrés dans leur dispositif, homogène, et avec un état d'esprit, à la hauteur de leur excellent début de saison.

Mentions légales