Le 28/10/2021

540 minutes en attente de victoire pour des Dinannais invaincus

Lors de la sixième journée de championnat de National 3, deux équipes perdaient leur invinscibilité. Le leader brestois mordait la poussière à Fougères en s'inclinant 3-1 avec un triplé de Mickaël Martin. L'autre formation, la GSI Pontivy , était battu sur sa pelouse par la réserve du Stade Rennais (2-0). Avec deux buts signés Mathis Tel, les jeunes rennais rattrapaient la réserve du Stade Brestois en haut du podium. Il reste encore une équipe qui n'a pas connu la défaite au bout de six journées. Elle n'a pas connu non plus la victoire restant sur une série de six matchs nuls depuis le début du championnat. Retrouvez le récit de ce sixième résultat nul des Dinannais face à la lanterne rouge, avec l'article de Guipry Messac, son adversaire du jour.

Six matches soit 540 minutes en attente d’une victoire. La série continue pour Dinan-Léhon. Et comme dit le proverbe ibère, « quand ce n’est pas le clairon, c’est la trompette », autrement dit, à chaque fois un petit grain de sable vient enrayer la mécanique des jaunes et le verdict se perpétue : partage des points. Sur le papier, pourtant, la perspective d’un succès se profilait assez bien. Contre une équipe Guissacoise qui venait de subir une correction à Lannion. Les ambitions des visiteurs ne tardaient pas à se dessiner, après dix minutes, les Dinannais prenaient le jeu à leur compte. Les occasions commençaient à fleurir, Lefebvre (15′, 26′) après une superbe talonnade de Lahaye, puis une frappe dévissée de ce dernier après une passe en or de Berlin (34′). Et puis, en pleine mainmise dinannaise, l’excellent milieu Jaslet était sanctionné par un carton rouge (39’).

À la reprise, le niveau de jeu grimpa d’un ton, d’abord du côté des locaux qui se libéraient enfin pour inquiéter le portier dinannais Barbe. Jonathan REMOND juste au dessus (58′) et surtout Karim M’SAIDIE tout seul manquant le cadre (73′), et Mohamadou SOURE juste au-dessus de la tête (81′). Et aussi du côté des visiteurs, qui redoublaient d’intensité, avec en point d’orgue l’occasion du match, lorsque le latéral droit Berlin s’enfuyait seul face à Aram JUMEL mais son tir glissait en sortie de but (69′). En résumé, le verre à moitié vide pour Dinan-Léhon car sa supériorité technique et tactique demeure une fois de plus sans récompense. Et à moitié plein pour les Guissacois qui ont bien contenu un des prétendants à la montée.

Crédit photo FCGM   

C’est arrivé récemment, à Didier Deschamps rien de moins, lorsque nos bleus collectionnaient cinq résultats nuls consécutifs. La statistique pour six nuls de rang au début d’un championnat n’est pas disponible, mais les Dinannais ne sont probablement pas loin du record à ce chapitre. Il y a pire dirons-nous. Si les protégés de Stéphane Lamant rêvent chaque nuit de l’assourdissant prochain cri de guerre d’après match, il n’en demeure pas moins qu’ils sont invaincus dans cette poule Bretagne très relevée.

Le niveau de jeu proposé par les coéquipiers de Bongo M’Bongue les situerait normalement dans le quintet de tête, mais voilà, les impondérables se succèdent. « En seconde période, nous pouvions nous demander qui jouait à dix et qui à onze, analysait le coach dinannais Stéphane Lamant, et je ne veux pas revenir sur le fait de jeu de l’expulsion. Sinon oui, on loupe tous nos face-à-face depuis le début de la saison. On doit aller chercher ce brin de réussite qui nous manque. Même à dix, l’équipe a proposé des choses, l’attitude est là et en aucun cas je peux incriminer mes joueurs ».

LIRE L'INTÉGRALITÉ DE L'ARTICLE SUR LE SITE DU FCGM

Mentions légales