Le 25/04/2021

SOUVENIRS & NOSTALGIE. Kévin Chapelle, Monsieur 50%

1° avril 2014. A six journées de la fin, le goléador de Lanvéoc Sports, Kévin Chapelle est l'auteur de la moitié des buts de son équipe. Sur les 18 buts inscrits par le promu de la presqu'île, Kévin Chapelle a trouvé les filets neuf fois en championnat. Un ratio important qui maintient à flot son équipe. A 7 points de Carhaix B, dans son défi du maintien, la formation de Gérard Berthou a trouvé la mesure de cette poule D1B sur la poule retour. Le match face au leader Spézet, perdu, le 23 février, dans les arrêts de jeu 2-1 a été perçu comme le déclic tant attendu. Une course-poursuite est maintenant engagée.

" Le football est un sport qui se joue à 11 à Lanvéoc et à la fin, c'est toujours Kévin Chapelle qui marque". Dans une reconfiguration tactique avec un passage en un 4-4-3 modulable en 4-5-1 en phase défensive, Lanvéoc Sports est bien mieux sur sa phase retour. L'an passé, ce club avait détonné en réalisant un parcours parfait sans défaite en D2, poule C, à la lutte avec Kerlaz Sports pour la place d'accession en D1. L'apprentissage a été difficile pour un groupe qui n'a guère varié à l'intersaison, hormis le départ de son meneur de jeu, Majid Amzaz à Telgruc/mer (DRH).

A 22 ans, Kévin Chapelle est un attaquant de couloir, plus porté sur la vitesse et la profondeur. Tel un draxter, il attend avec impatience le ballon qui sera mis dans l'intervalle. A la lutte avec son défenseur latéral, sa vitesse joue souvent d'un atout déterminant dans ses buts. " Je pense sentir les coups. J'essaie de partir à chaque fois dans le bon timing. Ca marche souvent cette saison. Ce changement de système nous est favorable car nous sommes à l'aise en situation de contre. Avec Jérémy Mérour, son pendant sur l'aile opposé et Raphaël Mérour en position d'avant-centre, nous avons la capacité de nous projeter vite d'une phase défensive à une situation offensive".

La finale contre Carhaix B, le 25 mai?

Encore buteur, ce week-end, à Plomodiern pour un match nul chez le dauphin du championnat (1-1), il croit dur comme fer au maintien. " On part de loin. Nous allons jouer tous nos concurrents dans les derniers matchs avec Gourin B, Carhaix B, Plonévez du Faou, Briec. Si nous gagnons, nous pouvons nous maintenir in-extremis. La grande différence entre la D2 et la D1 se situe dans le rythme. A ce niveau, presque tous les joueurs tiennent les 90 minutes de match, ce qui est moins vrai en D2. Notre match référence est Spézet. Nous avons montré un changement d'état d'esprit et d'attitude. Nous n'avons rien lâché sur ce match-là. Malgré la défaite, nous sommes sortis la tête haute du terrain. Nous voulons à chaque match, avoir cette même attitude de guerriers".

Bien dans son club, Kévin Chapelle, transfuge du feu-club d'Argol, va plus loin dans son analyse et projette son club sur les prochaines générations. " En senior, nous nous inscrivons dans un projet club. Lanvéoc est un club familial, qui s'est beaucoup structuré avec le nouveau bureau, conduit par le président Jean-René Mérour. Les jeunes de U13 en U17 sont en entente mais nous avons de plus en plus de jeunes à l'école de football. Nous ne refusons personne. Il y'a une grosse solidarité entre tous les acteurs du club pour progresser ensemble".

Pris dans une course contre la montre, Lanvéoc possède en Kévin Chapelle, le joueur capable de faire la différence à ce niveau. Hasard du calendrier, avec les matchs reportés, la dernière journée pourrait bien être décisive avec Lanvéoc - Carhaix B, programmé pour le dimanche 25 mai. Si tel était le cas, ça enjoliverait encore plus la performance de cette équipe sur sa poule retour, après une phase aller très compliquée.

Christophe Marchand

Mentions légales