Le 24/11/2021

La jeune garde fouesnantaise terrasse les dragons pleuvennois

Dimanche, les deux équipes réserve de Fouesnant et Pleuven avaient rendez-vous pour le match au sommet du groupe B de Division 3. Les Fouesnantais caracolent en tête depuis le début de saison, suivis de près par des Pleuvennois expérimentés. Le leader recevait son dauphin sur le terrain bucolique « des Balnéïdes . Le match commençait tambour battant avec deux équipes bien décidées à ne rien lâcher, se rendant coup pour coup jusqu’à l’étincelle de génie d’Ugo Haslé après dix minutes de jeu. D’un lob de trente mètres, il trompait le gardien des verts et ouvrait le score (1-0, 10'). Remontés, les Pleuvennois voulaient revevenir rapidement au score. Ils trouvaient devant eux une défense impériale composée de Yoann Sionneau, Nathan Bernard, Peter Smis et Simon Le Dreff sous le regard de leur coach, Alex Riché, serein en ce début de match. A l’approche de la vingtième minute, Manny Quillien "le Juninho fouesnantais" s’emparait du ballon pour exécuter le gardien des dragons grâce à un magnifique coup franc (2-0, 20'). Les Fouesnantais se relâchaient et peu après la demi-heure de jeu ils étaient punis rapidement par l’insaisissable pleuvennois, William Le Corre (2-1, 33’). A la pause le score restait un faveur de Fouesnant avec un petit but d'avance.

Le tandem Fero Bris (Riché/Rouanes) profitait de la pause pour rebooster leurs jeunes protégés et leur rappelant qu'ils jouaient un derby. Pascal Bertholom (excellent arbitre du jour) siffla le début de la deuxième mi-temps. Le message de la pause semblait avoir été bien compris. Les Bleus étaient bien en place et résistaient bien aux assauts des verts. Alex Riché en profitait pour effectuer quelques changements et faisait rentrer Mat Guyader et Maël Arnaudon pour faire souffler Simon Le Dreff et Lenny Baudon. Ces changements ne modifièrent aucunement les forces fouesnantaises et le match semblait tourner à l’avantage des locaux. Malgré cela, les protégés de Juan Amarelle n’avaient pas dit leurs derniers mots et il fallait un Thomas Rouanes des grands jours pour repousser les attaques de feux des dragons. Les Fero Bris décidaient de passer à la vitesse supérieure et venaient planter une troisième banderille par l’intermédiaire de Léo Tollec (3-1, 58’). Le match se terminait sur ce score. Le plus beau des cadeaux qu’un coach (Alex Riché est papa pour la deuxième fois depuis peu) puisse recevoir de son équipe après la naissance d’un enfant : une victoire dans un derby.

Source USF

Manny Quilien (Le Juninho fouesnantais). Crédit photo Christophe LE DREFF   

Antoine Appriou (la valeur montante). Crédit photo Christophe LE DREFF    

Hugo Haslé, (Le feu follet). Crédit photo Christophe LE DREFF   

Simon Le Dreff (la force tranquille). Crédit photo Christophe LE DREFF   

Mentions légales