Le 20/01/2022

Les Béliers de Kemper jouent franc-jeu

A mi-saison, les Béliers de Kemper sont embarqués dans une croisée des chemins, encore plus évidente, après la déconfiture d'Evreux, en demi-finale retour de la Leaders Cup, ce mardi soir. Même si cette compétition revêt d'une importance réduite, au bilan final, elle est plus symbolique dans l'état d'esprit d'une équipe. Juste en amont de la demi-finale, les dirigeants des Béliers de Kemper ont tenu à jouer carte sur table, n'élucidant aucun point, avec une bouée d'amarrage, une bouffée d'air, par la livraison de la grande salle, à échéance 2025/2026. La jonction de ces trois ans, ce prochain cycle, s'avère capital pour les Béliers de Kemper, qui souhaitent arriver en position de force, pour disposer de tous ses atouts, lorsque ce complexe sortira de terre. Sur plusieurs points, à temporalités multiples, court, moyen et long terme, la prise de température des Béliers de Kemper, avec en point de départ, l'état de forme de l'équipe professionnelle en Pro B, qui s'avérait simple au départ, mais qui se complexifie, au fur et à mesure de cette saison 2021/2022.

Légende: Patrick Tudal, vice-président, Bernard Kervarec, le président et Hamid Mesbah, le directeur général des Béliers de Kemper, ont exposé, ce mardi soir, un large aperçu des problématiques immédiates et en cours.

La large victoire face au leader Saint-Chamond était-elle un trompe l'oeil (97-60), le 13 novembre, ou le réel potentiel de cette équipe de cette saison? En effet, entre les promesses de début de saison, et celles ressenties, sur les derniers matchs sur le parquet, il y'a un écart qui s'accroît manifestement. Franc-jeu, Bernard Kervarec, le président des Béliers de Kemper, le conçoit ouvertement. " Nous avons eu une réunion avec les joueurs, en accord avec le staff, ce lundi. On peut perdre des matchs, c'est la loi du sport, mais l'attitude et le comportement sont inadmissibles. Il faut que les joueurs se bougent, il y'a trop de dilletantisme, en ce moment, dans l'équipe professionnelle. On fera un point après ses trois matchs ( Evreux, Gries Oberhauffen, Evreux). Mais il est clair qu'il n'y a pas trop d'âme dans ce groupe, un manque de vie en ressort. Entre le début de saison et ceux qu'on voit aujourd'hui, le contraste est grand. J'ai regardé, la semaine dernière, Saint-Quentin - Boulazac, en championnat Pro B. Saint-Quentin avait une attitude sur le parquet que nous n'avons pas en ce moment, c'était des morts de faim sur le terrain".

Tançant pour recentrer le baromètre ( " Les play-offs sont toujours notre objectif n°1, en fin de saison"), les dirigeants et le staff ont fait l'effort, pour renforcer le groupe, à l'amorce de cette deuxième partie de saison. Carlton Guyton a rejoint Quimper, en qualité de pigiste médical de David Jackson ( " David, c'est compliqué, il est gravement blessé. On espère le retrouver au plus tôt. Pour l'instant, ça ne sera pas avant début mars, au mieux....", précise Bernard Kervarec), un effort a été fait aussi pour recruter un intérieur, Bastien Vautier (SLUC Nancy), pour soulager un secteur fortement dépendant des performances de Ryan Reid. 

Dans une période de sable mouvant, un passage de 18 à 20 clubs, en Pro B, saison 2023/2024, les Béliers de Kemper veulent garder la ligne et leur niveau sportif. " Le message qu'on souhaite faire passer, est que le sportif n'est pas à l'abri d'un accident. Par rapport à nos projets en cours, on se doit de garder le niveau. Le sportif détermine l'économique. Beaucoup de nos contrats de trois ans arrivent à échénace en cette fin de saison. Fin décembre, nous avons effectué grâce aux actionnaires de la SASP, une augumentation de capital de 75.000 €. Pendant deux, voir trois ans, il faudra encore se serrer les coudes. On a monté le budget, à 2,5 M€ (Un peu moins d'1 M€ à notre arrivée en 2015). Les partenariat privés font à peu près 50% de notre budget, avec 1,3 M€. Un match à l'Arena Brest, c'est 40.000 à 50.000 € de bénéfice net, pour le club. Ca veut tout dire de l'importance d'avoir une salle de ce calibre. Nous devons être vigilents, les spectateurs, malgré les restrictions en cours, répondent présent. Les joueurs doivent respecter le club, le public, les partenaires, et tous les gens qui travaillent dans le club. Ce n'est pas admissible leur comportement en ce moment", indique Bernard Kervarec. 

Dans l'actualité chaude de la saison, l'éclaircie se situe au loin, à cette salle 3.000/3.500 places, promise à l'horizon 2025/2026, à la zone de l'Eau Blanche, en entrée de ville. Le directeur général des Béliers de Kemper, Hamid Mesbah, admet son importance, eu égard, à une salle Michel Gloaguen, datant des milieu des années 50, arrivée en fin de cycle. " La salle est une Arlésienne depuis 35 ans, à Quimper. Ca avance! Quatre architectes ont été retenus, les premières esquisses se feront au mois de Mars. Nous avons travaillé de notre côté, sur un cahier des charges, en concertation avec le Quimper Volley 29, l'Open de tennis et le Quimper Cornouaille Tennis de Table. La salle n'est pas un caprice, on arrive au bout du bout. Sur cette poule retour, l'accès à la gare deviendra de plus en plus difficile. Notre équipe espoir ( Un vrai choix fort de la part du club) est en tête de la poule et se qualifie en poule haute. On se bat pour être autonome. La subvention de la collectivité ne repose plus qu'à hauteur de 25% de notre budget global, à l'année. Un club vit dans sa salle".

Autre point d'engagement pour les Béliers de Kemper, la partie citoyenne, avec le fonds de dotation BK Citoyen, coordonné par Patrick Tudal, vice-président des Béliers, avec des actions en faveur de la langue Bretonne ( échange avec Diwan Kemper), un engagement vers le basket santé, de l'environnement, de l'insertion professionnnelle ( programme vis ma vie), ou le 3ème Forum Jobs, en préparation avec le groupe Actual et son directeur régional, Stéphane Foucard, le vendredi 4 mars, à la salle Michel Gloaguen ( directement sur le parquet), les Béliers de Kemper sont sur plusieurs fronts, à la fois, sur des échelles différentes, mais toujours en lien avec le développement de l'entité Béliers de Kemper.

Mentions légales