Le 25/05/2022

Florent Philippe, nouvel entraîneur des féminines du Quimper Kerfeunteun FC

Christophe Le Goff, parti sur d'autres cieux à l'US Trégunc (R1), la place d'entraîneur de l'équipe première féminine était vacante, en R1. Elle ne l'est plus avec l'accord de Florent Philippe, pour prendre à charge cette formation à la rentrée prochaine. Après deux saisons dans le Pays Fouesnantais, à l'Espoir Clohars-Fouesnant, il revient à Quimper, pour la troisième fois de sa carrière. Une fois prolongée en tant que joueur, défenseur au Stade Quimpérois (D2, année 80, au marquage de Jean-Pierre Papin, dans le retour à Penvillers face à l'Olympique Marseille, 0-0, en 16ème finale de la coupe de France, 88/89), un autre plus court, entraîneur au Quimper Kerfeunteun FC en DH, au premier temps de la fusion, et en cette prochaine saison, sur l'équipe féminine. " Je me donne encore 5 à 6 ans à coacher. J'avais fait presque tout en tant d'entraîneur, les jeunes, les seniors, responsable des équipes jeunes, mais jamais, je n'avais entraîné une équipe féminine. Je ne connais pas, je vais découvrir plein de choses. J'ai senti des dirigeants très gentils et impliqués. C'est un beau challenge. Le football féminin est en train d'évoluer, avec la création d'une 3ème division nationale, divisé en deux zones, Nord et Sud, à la rentrée 2023/2024. L'équipe sort d'une belle 4ème place, la R1 est loin d'être simple. Le meilleur recrutement sera de conserver un maximum de filles et de mettre l'accent sur le recrutement sur des profils offensifs, notamment une avant-centre", affirme Florent Philippe.

Légende: Après deux ans à l'Espoir Clohars-Fouesnant ( ici avec Leslie Glever, la présidente de l'ECF), Florent Philippe sera le nouvel entraîneur de l'équipe féminine du Quimper Kerfeunteun FC.

Ayant donné son accord, depuis une quinzaine de jours, Florent Philippe a déjà un aperçu très positif de la dynamique du club. " Je reviens dans ce club, ça m'apparaît le jour et la nuit par rapport à ma dernière expérience. Quimper, c'est le club de mon coeur, le Stade Quimpérois, c'est là où j'ai fait la majorité de ma carrière professionnelle. Dès que j'arrive dans ce lieu, à Penvillers, c'est particulier pour moi. Ca fait 15 jours que je suis dans le club, mais l'organigramme est beaucoup plus professionnelle, que lors de mon premier passage. Il y'a une force collective et de club, qui peut les amener très haut. Je suis agréablement surpris par ce qui se passe en ce moment dans le club. Les dirigeants font les choses comme il le faut, en se donnant les moyens et en mettant les bonnes personnes en éducateur. J'ai quitté un club pas en très bon forme et je reviens dans ce même club, avec une vraie perspective. Je les ai joués, ce dimanche, en réserve avec Clohars-Fouesnant (D1, poule B). Nous avons été battus 8-1, mais il y'avait ce côté club-famille, il y'a une vraie connexion, par exemple entre les joueurs de la A et B, en senior masculin. Il me tarde aussi de voir jouer l'équipe féminine, que je n'ai encore jamais vu". Se donnant un nouveau challenge, à la rentrée, Florent Philippe est déjà à fond dans ce nouveau challenge. La preuve, il a déjà fixé la reprise au 8 août.

Mentions légales