Le 14/12/2020

ARCHIVES : Lucile et Coraline Michard, un duo complémentaire

L'eau et le feu! Les soeurs Michard, Lucile et Coraline Michard Quimper GR en Finistère, ont en commun cette grande passion pour la gymnastique rythmique. On pourrait presque établir un parallèle avec les couleurs des deux clubs de Milan en football. Le noir est la couleur commune aux deux formations Milanaises. Le rouge du Milan AC est associé au feu, celle du bleu de l'Inter signifie l'eau qui éteint le feu Rossonero (rouge et noir en Italien). Chez les soeurs Michard, la métaphore fonctionne ainsi, Coraline, 15 ans, allume la flamme et Lucile, 19 ans, plus tempérée dans son comportement, se charge d'atténuer les braises de sa soeur, pour un duo qui fonctionne à l'unisson.

Le club du Quimper GR en Finistère, crée en 2007, est étroitement lié à la famille Michard. Le père, Hubert en est le président, la mère, Patty en est la trésorière. Plus qu'un sport, le club du Quimper GR en Finistère se révèle être au coeur de la vie familiale " Nous sommes très impliqués dans ce club. Le club revient énormément comme sujet de discussion à la maison. Nous sommes baignées dedans depuis toute petite. Depuis mes six ans, je n'ai jamais arrêté ce sport. J'ai pourtant essayé de faire de la gymnastique artistique ou de la danse classique mais jamais, je n'ai trouvé ce plaisir que je ressens dans la gymnastique rythmique. J'ai d'abord commencé à la Quimpéroise, de 6 à 13 ans, avant d'être au Quimper GR en Finistère, depuis sa création en 2007", indique Lucile Michard.

La petite soeur, Coraline, 15 ans, a vite pris le pli de cette discipline. Dès 5 ans, elle était dans les salles pour pratiquer la gymnastique rythmique. " Voir ma grande soeur pratiquer ce sport m'a sûrement donné envie d'en faire à mon tour. Ca avait l'air bien. Je suis très différente de ma soeur, au niveau caractère. Je suis plus speed et je pense avoir un caractère plus fort. On a la chance de bien s'entendre même s'il y'a des clashs entre nous. Elle me calme. J'ai tendance à vite monter. Je peux être dès fois sur les nerfs. Lucile le voit immédiatement et elle sait trouver les mots pour que je relativise de suite. En compétition, si je n'arrive pas à faire un mouvement à l'échauffement, je me bloque et je fais une fixation dessus. Du coup, je suis encore plus stressée. Lucile m'apaise. Elle est très importante pour mon équilibre", précise Coraline.

" Coraline, c'est un volcan!" : Tout le temps, à ses côtés, aux entraînements comme en compétition, Lucile Michard joue le rôle de la grande soeur. " Notre complicité grandit avec le temps. Nous avons fait un ensemble pour la première fois avec ma soeur, l'an passé. On était associée avec Elsa Decosse et Inès Rannou. Tout le monde a trouvé sa place. Coraline, c'est un volcan! On s'aide mutuellement. A l'entraînement, je suis plus amenée à lui donner des conseils. Elle est très perfectionniste et elle a tendance à lâcher les bras si elle n'arrive pas à ses fins. Par exemple, cette année, la corde est imposée aux épreuves individuelles. Comme elle n'aime pas cet engin, elle fait une trop grande fixation dessus sans voir ce qu'elle réussit avec cet instrument. Je pense lui apporter du calme et de la sérénité en compétition. Elle est plus jeune donc elle a moins de recul par rapport à une performance sportive. Réciproquement, elle m'apporte ce surplus de motivation. Elle est toujours à fond, donc forcément ça rejaillit comme un miroir sur les individus à côté d'elles. Pour son âge, elle a un caractère très fort. Elle sait ce qu'elle veut et elle fera tout atteindre son but", analyse Lucile Michard.

9ème des championnats de France junior à Chambéry en individuel en 2009, Lucile Michard vit sans doute sa dernière saison au club, avant un break de quelques années. " Je suis sur Nantes, cette année pour mes études, avant de partir certainement vers la Belgique, l'an prochain. Je rentre tous les week-ends, spécialement pour la gymnastique rythmique. Ce sport, c'est un besoin. Si je ne le pratique pas, je ressens un gros manque intérieur. Je prends beaucoup plus de plaisir, maintenant car je suis moins focalisée sur le résultat. Même si je dois partir pour les études, je serais toujours lié au club et à ce sport. Je pense continuer encore quelques années ", explique la doyenne des licenciés du club.

Complémentaire dans un ensemble, le serait-elle dans un duo dans les compétitions? " Je pense que ce n'est pas encore le bon moment pour être associées. On s'entend très bien mais on se sent mieux toutes les deux dans un ensemble avec deux autres filles à nos côtés. Avec le temps, je pense qu'on formerait un bon duo mais les caractères sont trop opposés encore pour faire que ça ne clashe pas entre nous de temps en temps. Pour l'instant, on est très bien en ensemble", relance Coraline Michard.

Avec la passion de la gymnastique rythmique chevillée au corps, les soeurs Michard, Coraline et Lucile Michard composent pour le mieux au niveau de leur caractère pour s'aider mutuellement et réciproquement dans les compétitions et en dehors des salles. Elles devront encore une fois montrer leur meilleur visage aux finales de la zone Ouest de Rezé (16 et 17 décembre), afin de décrocher leur billet en individuels, en duo ou ensemble aux championnats de France, en janvier, à Thiais.

Mentions légales